SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Enquêtes
Biologie & Santé

Hypertension artérielle : un combat planétaire

L’hypertension fait partie des dix principaux facteurs de risque retenus par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En France, environ 8 millions de personnes seraient concernées, mais près de la moitié ne le savent pas.

Hypertension et longévité

Selon une étude américaine publiée en octobre 2003, il est possible de gagner de deux à trois ans d’espérance de vie en faisant baisser sa tension artérielle lorsque celle-ci est trop élevée. Ce bénéfice pourrait être encore supérieur chez les personnes qui cumulent l’hypertension avec un autre facteur de risque, comme le diabète. Ces résultats ont été obtenus par des calculs statistiques appliqués à un échantillon de 57 573 hommes et femmes.

Bien qu’elle ne soit responsable directement que de très peu de décès (4,6 pour 100 000 habitants en France, selon la Direction générale de la santé), l’hypertension est très souvent associée à des maladies graves (accidents vasculaires cérébraux, maladies coronariennes, insuffisances cardiaques…).

Selon le rapport de l’OMS, 5 facteurs de risque, souvent conjugués, sont à l’origine de 75% des maladies cardiovasculaires : taux de cholestérol trop élevé, hypertension, tabagisme, consommation insuffisante de fruits et légumes, sédentarité.

En France, quelques chiffres sur l’hypertension

La Direction générale de la santé (DGS) évalue à 48% des hommes de 35 à 64 ans et 37,4% des femmes de la même tranche d’âge le nombre des hypertendus, soit près de 8 millions de personnes. Chez 48% de ces hommes et 35% de ces femmes, l’hypertension n’est pas diagnostiquée. Elle n’est traitée que dans 38% des cas. Pourtant, l’hypertension génère en France une prescription annuelle de médicaments évaluée à 1,3 milliard d’euros.

Une négligence dangereuse

Retour en haut