SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Innovation & Technologie

Iter sort de terre

Créer une nouvelle source d’énergie inépuisable et faiblement polluante grâce à la fusion nucléaire, à la manière du Soleil : c'est l'objectif du projet international Iter, en cours de construction près d’Aix-en-Provence, qui rassemble 35 pays et 4 000 chercheurs, ingénieurs et techniciens.

Avec l'épuisement des ressources fossiles, le changement climatique en cours et l'augmentation de la demande énergétique mondiale, l'humanité a besoin de nouvelles sources d'énergie plus sûres et respectueuses de l'environnement. Aux côtés des énergies renouvelables, la fusion des atomes légers, deutérium et tritium, est une piste prometteuse. Pour qu'elle se réalise, le projet scientifique Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor) doit au préalable démontrer que l'on peut maîtriser, à l’échelle industrielle, la réaction de fusion nucléaire, déjà à l'oeuvre dans le Soleil. Enjeu du chantier en cours en Provence : réussir l'assemblage d'un million d'éléments construits par les sept partenaires internationaux de l'expérience. Puis, le réacteur en forme d'anneau ainsi construit, appelé "tokamak", devra générer le plasma dans lequel se déroule la fusion, le confiner grâce à ses électro-aimants, et le maintenir actif pendant des durées compatibles avec une exploitation industrielle. Autant de défis à relever avant que la fusion puisse être envisagée comme une nouvelle source d’énergie.

Retour en haut