SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

La langue râpeuse du chat inspire la science

Les papilles présentes sur la langue des chats jouent un rôle important durant le toilettage. Des chercheurs s’en sont inspirés pour concevoir des brosses innovantes.

© Georgia Institute of Technology

Sans doute en avez-vous fait l’expérience : il y a plus doux qu’une langue de chat ! Et pour cause, la langue de nos compagnons est recouverte de papilles épineuses et dures dont, il faut bien l’avouer, on ne comprend pas encore très bien l’utilité.

© Georgia Institute of Technology

Selon des chercheurs de l’institut de technologie de Géorgie, aux États-Unis, ces structures pourraient aider les chats lors de leur toilette. Il faut en effet reconnaître que, si nos compagnons passent à peu près 14 h par jour à dormir, ils consacrent un quart du reste de leur temps à se toiletter, une activité salutaire qui leur permet tout à la fois de repousser les parasites, de démêler leurs poils et d’abaisser leur température corporelle.

© Georgia Institute of Technology

Pour éprouver leur hypothèse, les chercheurs se sont intéressés aux papilles de différents félins, allant du chat domestique au lion en passant par le léopard des neiges. Observées au microscope électronique, ces structures se révèlent plus complexes qu’on ne l’imaginait. Constituées notamment de kératine, comme les cheveux ou les ongles, les papilles sont non seulement courbes, mais également creuses.

L’observation à haute vitesse et la modélisation montrent que cette forme offre bien des avantages. La partie creuse permet notamment aux papilles de transporter une très grande quantité de salive, et ce, jusqu’au plus profond du pelage. La courbure des papilles, alliée à leur souplesse, permet également au chat de se libérer rapidement des poils qui lui seraient restés sur la langue.

Les papilles se révèlent donc particulièrement utiles lors de la toilette des chats. Elles n’en ont pas moins inspiré les scientifiques qui ont mis au point une brosse à cheveux (pour humains) qui ne s’encrasse pas. L’équipe a aussi déposé un brevet pour une éventuelle application industrielle, permettant, via des brosses spécialisées, d’injecter plus facilement les produits nettoyants au sein des moquettes ou des tapis.

Retour en haut