SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Maths, Physique & Chimie

La pierre de Soleil des Vikings ?

Des chercheurs de l'université de Rennes pensent avoir identifié le système de navigation qui aurait permis aux Vikings d'atteindre les Amériques vers l'an 1000. Il serait basé sur une pierre capable de polariser la lumière. 

Pierres de calcite transparente © Université de Rennes 1

Il y a une dizaine d’années, non loin de l’épave d’un bateau anglais datant du XVIe siècle, des chercheurs trouvaient une pierre étrange, capable de polariser la lumière. Parvenue dans le laboratoire de Physique des Lasers de l’université de Rennes, cette pierre a été identifiée comme étant du spath d'Islande, un cristal de calcite transparent assez courant en Scandinavie. Une origine nordique qui a donné une idée à deux chercheurs bretons qui, depuis l'enfance, entendent narrer les légendes de la mer. Et si ce cristal était la pierre de Soleil dont parlent les sagas scandinaves ? Cette pierre que les navigateurs sortaient de leur poche pour s’orienter et qui aurait peut-être permis aux Vikings d’atteindre vers l’an 1000 l’Amérique du Nord ?

C’est en tout cas une possibilité. Les chercheurs ont en effet montré qu’en passant au travers de ce cristal, les rayons solaires forment deux images dont l’intensité permet de déduire la position du Soleil et donc de s’orienter (G. Ropars et al., Proc. R. Soc., 2 novembre). Pour les auteurs de l’étude, ce compas optique a pu exister jusqu’à la découverte de la boussole au XIIIe siècle, voire après, lorsque la présence de canons métalliques à bord des rafiots perturbait trop le compas magnétique.

Retour en haut