SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie

L’aiguille prend un coup de vieux

La découverte d’une aiguille à coudre de 50 000 ans oblige à reconsidérer nos idées sur nos cousins sibériens.

© Vesti

La couture est bien plus ancienne que ce qu’on pensait, et Homo sapiens n’a pas inventé l’aiguille… C’est ce qui ressort de la dernière campagne de fouilles menée dans la grotte sibérienne de Denisova. Cette caverne située au sud de l’Altaï est célèbre pour avoir abrité au moins trois espèces d’hommes, en particulier l’homme de Denisova, une espèce antérieure à la nôtre, contemporaine de l’homme de Neandertal.

Or il semble bien que cet homme de Denisova soit le créateur de l’aiguille à chas, si l’on en croit la découverte de cet été. Une aiguille en os datée de 50 000 ans a été mise au jour dans les sédiments de la grotte. Jusqu’à cette découverte, on faisait remonter l’invention de l’aiguille à la période solutréenne, aux alentours de 20 000 ans avant notre ère. Il nous semblait logique, à nous Homo sapiens, qu’un tel objet, symbole du raffinement vestimentaire, ait été inventé par nos plus proches ancêtres.

L’aiguille découverte est parfaite, malgré son grand âge. Elle est faite d’un fragment d’os de grand oiseau et mesure 76 mm de long. Comme toute aiguille digne de ce nom, elle est percée d’un chas, petit trou permettant d’enfiler un fil à coudre. Celui-ci pouvait être en fibre végétale ou en tendon animal.

Ce petit outil, qui n’a l’air de rien, nous montre en tout cas que l’inventivité n’est pas l’apanage d’Homo sapiens

Retour en haut