SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Biologie & Santé

Le capital bactérien du corps humain largement revu à la baisse

Le ratio bactéries/cellules humaines s’approcherait de 1,3/1 et non de 10/1.

Salmonella typhimurium (en rouge) – qui peut être présente dans l’intestin – envahit ici des cellules humaines en culture.© Wikimedia/ Rocky Mountain Laboratories, NIAID

Le corps humain abrite-t-il vraiment dix fois plus de bactéries que de cellules humaines ? Ce postulat, repris depuis 40 ans dans de nombreuses études scientifiques, est en passe d’être battu en brèche. Face à des chiffres avancés exorbitants – 1014 bactéries ! – des chercheurs israéliens de l’Institut des sciences Weizmann (Israël) et de l’hôpital des enfants malades de Toronto (Canada) ont en effet voulu en avoir le cœur net. Ils ont d’abord épluché les études scientifiques à l’origine de ces estimations, et ce sont notamment aperçu que la première d’entre elles, datant de 1972, considérait à tort que le nombre de bactéries était stable sur l’ensemble du tube digestif. Ils ont ensuite compilé un vaste corpus de données expérimentales récentes (analyses du contenu en ADN des cellules des organes, calcul du volume de ces organes par imagerie médicale). Pour les chercheurs, le ratio bactéries/cellules humaines s’approcherait ainsi de 1,3/1 et non de 10/1, comme on l’estimait jusqu’à maintenant, soit une quasi-équivalence entre le nombre de bactéries et de cellules dans un corps humain. Reste que ces résultats doivent encore être passés au crible des experts avant d’être publiés dans une revue scientifique. Mais même si elle était validée, les auteurs rappellent que cette nouvelle estimation ne diminuerait en rien l’importance du microbiote (communément appelé « flore intestinale »).

Source : bioRxiv, 6 janvier 2016

Retour en haut