SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé

Le retour de la syphilis : gare au relâchement !

La syphilis réapparaît en Amérique du Nord, mais aussi dans des pays européens comme la France. Constatation inquiétante, car elle indique un relâchement dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles et du sida.

Alerte en Amérique du Nord

Estimation du nombre de cas de syphilis dans le monde en 1999. © OMS

Fin 2003, un début d'épidémie apparaît sur la côte ouest du Canada, à Vancouver. 254 nouveaux cas y sont diagnostiqués entre le début de l'année et le 21 novembre, soit plus que le nombre de cas déclarés dans toute l'Amérique du nord pendant vingt ans.

A New-York aussi, la situation est inquiétante : le nombre de cas a été multiplié par trois entre fin 2000 et fin 2002.

Principales caractéristiques de la syphilis

Treponema pallidium © Institut Pasteur

La syphilis est une MST due à une bactérie (Treponema pallidium) et dont les symptômes varient suivant le stade de l’infection. Elle est contagieuse à tous les stades de son évolution.

La syphilis primaire se manifeste par un chancre (ulcération de la peau et des muqueuses) – souvent indolore – qui apparaît au niveau des régions génitales, en moyenne trois semaines après la contamination. Celui-ci disparaît en l’espace de quelques semaines.

En l’absence de traitement, une éruption peut survenir au niveau du tronc, du visage, des mains, des plantes de pied accompagnée de fièvre ou de douleurs articulaires (syphilis secondaire). Ces symptômes disparaissent également en quelques semaines.

La maladie peut alors évoluer de façon silencieuse pendant plusieurs années et entraîner, à long terme, des complications sévères (manifestations neurologiques, cardio-vasculaires). Bien que les symptômes disparaissent tout seuls, la bactérie reste dans l’organisme si l’infection n’est pas traitée avec la pénicilline. Importée du Nouveau Monde par Christophe Colomb pour certains, mutation d’un germe préexistant pour d’autres, la syphilis fait des ravages dès le XVIe siècle en Europe, jusqu’à la découverte de la pénicilline dans les années 1940.

On suppose qu'au XIXe siècle, un Européen sur cinq en était atteint. Guy de Maupassant est sans doute le cas le plus célèbre, mais elle a décimé bien d’autres artistes : Flaubert, Verlaine, Baudelaire, Schubert, Van Gogh, Gauguin, Manet…

... et en France

Nombre de nouveaux cas de syphilis en France par an Les chiffres de 2002 sont arrêtés au mois de novembre. © CSI 2004

En France, cette maladie était devenue rare, voire exceptionnelle, et ne faisait plus l’objet d’une déclaration obligatoire depuis juillet 2000.

Or, fin novembre 2000, le dispensaire antivénérien de l’hôpital Tarnier (Paris) signalait un nombre inhabituel de cas de syphilis en l’espace de six semaines (32 cas). Une enquête épidémiologique fut alors conduite, confirmant la recrudescence de la maladie.

Ce constat préoccupant a entraîné la mise en place d’un réseau national de surveillance épidémiologique de la syphilis ainsi que des actions d’alerte et de remobilisation des populations à risque et des médecins.

Retour en haut