SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Biologie & Santé

Le saumon transgénique s'invite dans les assiettes américaines

Il aura fallu 20 ans d’évaluation et de consultations publiques pour que l’agence fédérale américaine des médicaments et de l’alimentation (FDA) autorise, le 19 novembre 2015, la consommation d’un saumon génétiquement modifié. C’est la première fois qu’un animal transgénique arrive dans les assiettes des consommateurs.

Celui-ci possède des caractéristiques bien particulières. De prime abord, il a l’aspect d’un banal saumon de l’Atlantique, à ceci près qu’on lui a injecté un gène du saumon chinook du Pacifique pour qu’il grossisse deux fois plus vite. Résultat : il peut atteindre sa taille adulte au bout de 16 à 18 mois contre 30 mois pour le saumon de l’Atlantique. Un gain de temps considérable pour la production de poisson d’élevage, d’autant qu’il sera logiquement moins nourri. D’ailleurs, les autorités sanitaires affirment qu’il possède les mêmes qualités nutritives sans différences biologiques notables par rapport aux saumons d’élevage traditionnels.

Le saumon « AquAdvantage » sera élevé dans des bassins d’éclosion strictement fermés, à terre, et dans deux bassins seulement : au Canada et au Panama. De surcroît, ils seront exclusivement femelles et en théorie stériles. Mais la crainte est toujours vive parmi ses détracteurs qui le nomment Frankenfish. Les associations de défense des consommateurs estiment qu’il n’est pas sans risque pour la santé humaine et l’équilibre de l’environnement, s’il arrivait à s’infiltrer malgré les précautions prises, dans la nature.

Source : FDA, 19 novembre 2015

Retour en haut