SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie

Les hippopotames, de vieux Africains

Des fossiles vieux de 28 millions d’années montrent que l’hippopotame est l’un des premiers mammifères à avoir conquis le continent africain, bien avant les lions, les buffles ou les girafes.

Il y a 35 millions d’années, les ancêtres des hippopotames se baignaient dans les fleuves et les lacs africains, bien avant l’arrivée des grands carnivores, des bovidés ou des girafes. C’est ce qu’affirme l'équipe du paléontologue Fabrice Lihoreau de l’université Montpellier 2, dans un article publié le 24 février dans la revue Nature Communications.

© Fabrice Lihoreau/LPRP

En mission au Kenya, les chercheurs français et leurs collègues kényans ont en effet mis au jour une demi-mâchoire et plusieurs dents appartenant à une nouvelle espèce, qu’ils ont baptisée Epirigenys lokonensis.

Les dents retrouvées présentent des analogies avec celles des anthracothères asiatiques (40 millions d'années) et celles des ancêtres des hippopotames (10 millions d'années).© Fabrice Lihoreau/LPRP

Datant de 28 millions d’années, ce fossile représente une forme de transition entre les hippopotames fossiles les plus anciens connus à ce jour (environ 20 millions d’années) et un groupe de mammifères éteint, celui des anthracothères, qui peuplaient le monde il y a 40 millions d’années.

Epirigenys trouve sa place entre les hippopotames actuels et les anthracothères. À noter que les cétacés sont aujourd'hui les plus proches parents de ces mammifères.© Fabrice Lihoreau/LPRP

Cette découverte éclaire l’histoire de la grande faune africaine d’un jour nouveau. L’Afrique est restée un continent isolé entre -110 et -18 millions d’années. La plupart des grands animaux de la faune africaine sont donc arrivés relativement récemment sur ce continent, il y a donc 18 millions d’années. On pensait qu’il en était de même pour les hippopotames, mais la découverte d’Epirigenys démontre que leurs ancêtres anthracothères auraient migré d’Asie en Afrique plus tôt, il y a environ 35 millions d’années. Comment ? Vraisemblablement à la nage. Comme l’hippopotame actuel, les anthracothères devaient en effet être adaptés à un mode de vie aquatique.

Retour en haut