SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie

Les plus vieilles traces d’Homo sapiens hors d’Afrique

Si tout porte à croire qu’Homo sapiens est né en Afrique il y a plus de 300 000 ans, difficile de savoir à quelle époque nos ancêtres ont rejoint d’autres continents. Une demi-mâchoire découverte en Israël semble montrer qu’Homo sapiens s’était déjà aventuré hors d’Afrique il y a environ 180 000 ans, soit 60 000 ans plus tôt que les précédentes estimations.

Au fil des découvertes, l’histoire de l’humanité se révèle de plus en plus clairement aux yeux des paléoanthropologues. Pendant longtemps, les plus vieilles traces connues d’Homo sapiens, situées en Éthiopie, remontaient à environ 195 000 ans. Mais l’an dernier, la datation de crânes d’Homo sapiens a montré que notre espèce existait déjà au Maroc, au Jebel Irhoud, il y a 315 000 ans. Mais à quelle époque l’Homme moderne est-il sorti d’Afrique ?

La grotte de Misliya, sur le mont Carmel en Israël, abrite de nombreux restes préhistoriques.

Dans la grotte de Misliya, sur le mont Carmel, en Israël, une équipe internationale vient de réaliser une découverte qui pourrait apporter quelques éléments de réponse à cette question. Dans ce lieu déjà réputé pour abriter de nombreux fossiles humains, les chercheurs ont isolé la moitié d’une mâchoire supérieure possédant encore ses dents, rapportent-ils dans la revue Science en date du 25 janvier 2018. 

Les plus vieilles traces d’Homo sapiens hors d’Afrique© Hershkovitz

Le type de dentition ne laisse aucun doute : il s’agit bien d’un Homo sapiens. Or, plusieurs méthodes de datation directe et indirecte montrent que ces ossements ont environ 180 000 ans : ce sont, à ce jour, les plus vieilles traces connues d’Homo sapiens hors d’Afrique. Cela repousse d’environ 60 000 ans les précédentes estimations !

Hershkovitz
Des outils de pierre fabriqués grâce à la technique dite de « Levallois »© Hershkovitz

Mieux, des outils de pierre taillés selon la méthode dite « Levallois » ont été retrouvés à proximité, dans des couches datant de la même époque. Des outils similaires ayant également été découverts au Maroc, il semble que cette technique de taille complexe ait émergé avec l’apparition et la dispersion de notre espèce, d’abord en Afrique, puis en Asie occidentale.

Retour en haut