SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

New Horizons : premiers objectifs atteints

En survolant la planète naine Pluton le 14 juillet, la sonde spatiale New Horizons a réussi une première historique. Non sans danger, ce passage au plus près du système Pluton-Charon marque la première étape de l’exploration des confins du Système solaire, la ceinture de Kuiper.

La sonde américaine New Horizons a survécu à son passage au plus près de Pluton, ce 14 juillet. Elle a en effet envoyé un court message, reçu dans la nuit de mardi à mercredi, pour signaler qu’aucune particule de poussière ne l’avait endommagée lors du survol de la planète naine. Au terme d'un voyage de neuf ans long de 5 milliards de kilomètres, New Horizons a ainsi rempli sa mission principale. À 13 heures 50, le 14 juillet, elle est passée plus près de Pluton que n’importe quel autre instrument spatial, à une distance de seulement 12 400 kilomètres. Grâce aux photos détaillées qu'elle a réalisées, les scientifiques pourront en étudier la morphologie et la composition.

Prise le 13 juillet par l'instrument LORRI à 768 000 km de Pluton, cette image est la dernière reçue avant le survol de la planète naine par New Horizons.© Nasa/APL/SwRI

Pour commencer, l'observation de la sonde conduit à revoir à la hausse de 30 km les estimations du rayon de Pluton, ce qui en fait l’objet connu le plus grand au-delà de l’orbite Neptune, avec 2 370 km de diamètre. Prises à une résolution de 0,5 km par pixel et jusqu’à 76 mètres par pixel en noir et blanc, les photos devraient révéler les structures de la surface et peut-être son histoire. Les chercheurs s'intéressent en particulier à la présence éventuelle d’un océan souterrain dont l’eau resterait liquide sous l'effet des interactions de Pluton avec son satellite principal, Charon.

La sonde a également été la première à le frôler à 28 800 km, une distance qui impose une résolution plus faible, mais de 170 mètres par pixel tout de même, largement de quoi étudier l’aspect du satellite.

Grâce à l'instrument Ralph, la sonde New Horizons a obtenu, le 13 juillet, ces images en fausses couleurs révélant la variété de composition de la surface de Pluton et de Charon.© Nasa

Enfin, New Horizons est passée dans l’ombre de Pluton, à 14 heures 14, puis de Charon une heure et demie plus tard. Le Soleil se trouvant alors derrière, la sonde a pu observer leur atmosphère. Dans celle de Pluton, les scientifiques recherchent la présence de brume ou de nuages, ainsi que sa composition chimique précise. Ils pensent que Charon ne dispose pas d’atmosphère, mais une surprise est toujours possible.

La présence d’anneaux très fins ou de particules autour du couple synchronisé Pluton-Charon aurait pu être fatale à New Horizons. À sa vitesse proche de 14 km par seconde, en effet, le moindre choc pouvait détruire la sonde. Or, pour économiser son peu d'énergie, elle ne peut communiquer et prendre des photographies simultanément. Elle a donc envoyé une dernière photo de la planète naine avant d’entrer en silence radio total le temps des survols. C’est avec soulagement que le centre de la mission a appris sa survie par un message de télémétrie d’une quinzaine de minutes envoyé à 22 h 27 et reçu à 2 h 53 le 15 juillet. Reste désormais à récupérer les données et les images, ce qui devrait prendre environ 16 mois. Entretemps, New Horizons continue sa route vers son deuxième objectif : d'autres objets de la ceinture de Kuiper qu’elle devrait survoler d’ici 2019.

Retour en haut