SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Nouvelles technologies : de la 3D sur tous les écrans ?

Avec l'énorme succès du film Avatar, la 3D s'impose de manière magistrale au cinéma. Boosté par les techniques du numérique, le relief devrait très prochainement s'étendre à de nombreux supports de diffusion.

Immersion d’un nouveau genre

Avatar, un monde en plus Avec plus d'un milliard de dollars de recette durant les trois premières semaines d'exploitation, Avatar est en passe de battre le record détenu par le film Titanic, qui avait rapporté 1,8 milliard de dollars sur toute la durée de sa diffusion au cinéma. © OfficialAvatarMovie

Avatar, Le drôle de Noël de Scrooge, Là-haut...tant de projections en relief qui auront fait de 2009 l'année de la 3D (trois dimensions). Caractérisant l'espace qui nous entoure, tel que perçu par notre vision, en termes de largeur, hauteur et profondeur, le terme 3D est souvent associé à la représentation d'un sujet en images numériques. « Le numérique nous envahit de tous les côtés, par internet, la télévision, le cinéma, etc. Concernant la 3D, le numérique est une solution technique qui permet d'avoir une diffusion en relief plus facile », explique Lionel Fages, directeur de la société Cube Creative, pionnière en France dans la production de films en 3D.

L’image numérique, qu'est-ce que c'est ?

On appelle image numérique une image créée directement par des programmes informatiques, via la souris, les tablettes graphiques ou par la modélisation 3D (ce que l'on appelle par abus de langage les « images de synthèse »).

Hormis le développement du numérique, des enjeux économiques ont relancé l'intérêt pour la production des films en relief. « Hollywood et les compagnies de production de longs métrages américaines ont pensé que c'était un moyen de concurrencer les système "home vidéo", en proposant une nouvelle dimension aux films dans les salles de cinéma, et donc, d'attirer une nouvelle clientèle », estime Lionel Fages. Autre élément favorable au relief, sa reproduction, plus difficile à réaliser. « Pour un pirate, copier deux yeux est plus difficile que d'en copier un seul. »

La caméra 3D

Si nous voyons en relief, c'est parce que nous avons deux yeux. Le cerveau additionne les deux images que nous voyons, et le calcul entre ces deux visions va lui permettre de créer les trois dimensions. C'est à partir de ce constat que furent élaborés les premiers films en relief. Comme nos yeux qui regardent un objet, deux caméras filment une scène sous deux angles très légèrement décalés (stéréoscopie). Le résultat donne deux films pratiquement identiques qui, diffusés simultanément sur un écran de cinéma, vont produire une image trouble, une image en relief.

Grâce à l'évolution des technologies, une seule caméra est aujourd'hui suffisante pour créer l'illusion d'une profondeur en trois dimensions. On utilise une caméra 3D (Reality Camera System) équipée de deux lentilles représentant l'œil gauche et l'œil droit, comme celle utilisée pour réaliser Avatar. Les deux lentilles sont séparées par une distance, dite interoculaire, correspondant à la distance moyenne entre les deux yeux humains (6,5 cm). Une fois équipés de lunettes spéciales, les spectateurs ont alors l'impression de voir une image en 3D.

Percevoir la 3D sur grand écran

Retour en haut