SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie

Paléo-artistes planétaires

En cherchant à dater quatorze peintures qui ornent des grottes situées sur l’île de Sulawesi en Indonésie, des archéologues apportent la preuve d’un art aussi vieux, voire plus vieux, que celui des anciens Européens.

© Kinez Riza

De nombreuses grottes dans le monde portent la trace d'artistes de la préhistoire. Mais les peintures les plus anciennes datées de façon certaine ont entre 35 000 et 40 000 ans. Jusqu'à présent, elles n’avaient été découvertes qu’en Europe. Or, en cherchant à dater quatorze peintures découvertes il y a plusieurs décennies dans des grottes indonésiennes de l’île de Sulawesi, des archéologues sont arrivés à un résultat qui bouleverse la chronologie de l’art paléolithique : selon eux, les peintures indonésiennes seraient aussi vieilles, voire plus vieilles, que celles des anciens Européens. Une peinture représentant un babiroussa serait âgée de 35 400 ans (ce mammifère qui ressemble à un gros cochon est aujourd’hui en voie de disparition en Indonésie). Une empreinte de main voisine de l’animal aurait 39 900 ans. Et la majorité des œuvres qu’ils ont datées auraient plus de 25 000 ans.

Pour dater les peintures, les chercheurs ont utilisé une datation uranium-thorium, appliquée à d’infimes portions de concrétions prélevées sous et sur les peintures. Vidéo (en anglais) publiée par la revue Nature.

L’art figuratif n’était donc pas l’apanage des seuls Européens. Il semble avoir émergé au même moment en différents points de la planète. Les premiers Sapiens qui ont quitté l’Afrique des milliers d’années auparavant possédaient peut-être déjà ce talent.

Retour en haut