SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé

Régénération des neurones : la fin d'un dogme ?

S’il a longtemps été admis que les neurones, contrairement aux cellules du foie ou de la peau, ne se reproduisaient pas, des observations chez l’animal et chez l’homme ont bouleversé ce dogme en apportant la preuve que les cellules nerveuses pouvaient, elles aussi, se renouveler.

Les neurones se multiplient

Réseaux de neurones Les neurones forment des réseaux de communication complexes, chaque neurone établissant de très nombreuses connexions (ou synapses*) avec d'autres neurones. © J.P. Gueritaud / Inserm

En 1998, des chercheurs suédois et américains apportent la preuve que des neurones sont capables de se renouveler dans des cerveaux humains adultes.

Ce résultat, qui ne fait que confirmer ce qui avait déjà été observé chez les animaux, remet en cause l'idée classique selon laquelle chaque individu disposerait d'un stock limité de cellules nerveuses qui diminuerait au fil des années.

Canari à sa fenêtre © J. P. Dhainault

Dès 1985, des chercheurs montrent que le canari perd un certain nombre de neurones à l'automne et qu'il les renouvelle au printemps.

Avantage : c'est ce qui lui permet d'apprendre de nouveaux chants chaque année.

Fabriquer de nouveaux neurones

Comment de nouveaux neurones peuvent-ils être produits chez l'adulte? La réponse arrive en 1999 avec l'identification par une équipe suédoise de cellules souches dans le cerveau de la souris adulte, puis dans le cerveau humain. Les cellules souches neuronales peuvent produire des neurones, mais aussi d'autres types de cellules (cellules sanguines, cellules du muscle squelettique…).

Depuis, les travaux se multiplient pour tenter de comprendre comment ces cellules donnent naissance aux neurones. L'objectif est de taille : si l'on sait orienter et stimuler ce processus, on maîtrisera la multiplication des neurones.

Remplacer les neurones morts

On sait que la mort des neurones est au cœur des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, Huntington). La thérapie cellulaire, qui consiste à remplacer des cellules disparues par des cellules saines, pourrait donc être une voie prometteuse pour freiner le processus pathologique de ce type de maladies.

Retour en haut