SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Nature & Environnement

Séisme en Iran : une région à très haut risque ?

D'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter, le tremblement de terre qui a ravagé la ville historique de Bam dans le sud-est de l'Iran – environ 41 000 morts, 70 % des habitations détruites – n'est que le dernier tragique épisode d'une longue série de séismes dans l'une des régions les plus exposées du globe. L'Iran repose sur une zone où convergent et s'affrontent plusieurs plaques tectoniques très mobiles...

Le séisme du 26 décembre 2003

Le tremblement de terre de Bam (Iran) 30 décembre 2003 : des survivants du tremblement de terre de Bam (Iran) tentent de sauver ce qu’ils ont pu récupérer des ruines de leur maison en briques d’argile et de boue mélangée à la paille et aux feuilles de palmier. © Odd Andersen / AFP





Entièrement construite en terre crue, l’ancienne citadelle de la ville iranienne de Bam, vieille de 2000 ans, a été réduite en poussières par le terrible séisme du 26 décembre 2003.

Les quartiers plus récents, faits de matériaux très divers (pisé, adobe, briques, parpaing, ciment, béton plus ou moins armé, et métal) se sont également effondrés, comme sur la photo ci-contre.

Rencontre des plaques tectoniques dans cette région

Rencontre des plaques tectoniques dans cette région © CSI/SA

Les principaux séismes en Iran depuis quarante ans (source : AFP)

L'Iran a été frappé a de nombreuses reprises par des séismes de grande magnitude, qui ont fait de très nombreuses victimes. Voici les principaux :

  • 1er septembre 1962 : 12000 morts, 200 villages détruits dans le district de Qazvin (ouest de Téhéran)
     
  • 31 août 1968 : environ 10 000 morts dans la province de Khorassan (Nord-Est), magnitude 7,4 sur l'échelle de Richter
     
  • 10 avril 1972 : 5044 morts, 45 villages détruits dans la région de Ghir (province de Fars - Sud)
     
  • 16 septembre 1978 : 25 000 morts dans l'Est. La ville de Tabass est entièrement détruite par ce séisme de magnitude 7,5 (15 000 morts).
     
  • 11 juin 1981 : Plus de 1000 morts et 950 blessés dans la province de Kermann (Sud-Est). La ville de Golbaf est la plus touchée. Le 28 juillet, un nouveau séisme fait 1300 morts dans la même région.
     
  • 21 juin 1990 : 37 000 morts dans les provinces de Ghilan et de Zandjan (Nord-Ouest). Ce tremblement de terre d'une magnitude de 7,7 - le plus meurtrier en Iran à ce jour - a dévasté en quelques secondes 2100 km² comprenant 27 villes et 1871 villages.
     
  • 28 février 1997 : un millier de morts dans la région d'Ardabil (Nord-Ouest)
     
  • 10 mai 1997 : environ 1600 morts dans la région de Birjand (Est). Magnitude de 7,1 sur l'échelle de Richter.

Quatre questions à Jean-Paul Montagner,
professeur de géophysique à l'université Paris 7

Pourquoi autant de séismes en Iran ?

Retour en haut