SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé

Sida : le prix des traitements

Les 10 et 11 octobre 2002 s'est tenue à Genève la troisième session du Conseil d'Administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. A Genève toujours, les 10 et 11 décembre, les membres de l’OMC ont essayé de dégager un consensus sur les brevets.##Les accord

La « guerre du sida »

Le Brésil : un exemple à suivre © CSI / d'après Courrier international, février 2001

La « guerre du sida » a commencé en Afrique du Sud. À Durban, en juillet 2000, où les malades réclamaient avec force l'accès aux traitements antiviraux pour tous. Puis Pretoria, avril 2001. Les trente-neuf firmes pharmaceutiques, qui intentaient un procès pour empêcher l'Afrique du Sud de commercialiser à bas prix des médicaments, finissent par abandonner la procédure. Une autre victoire au Brésil : les Etats-Unis retirent leur plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Brésil peut continuer à fabriquer des médicaments 70% moins chers et à pratiquer sa politique de distribution gratuite. Puis en Inde, le laboratoire Cipla propose une trithérapie quarante fois moins chère qu'en Occident... L'espoir renaît, les positions commerciales bougent.

Moins chers mais encore trop chers

Les effets de la compétition des médicaments génériques. Exemple de trithérapie pour sida : prix plus bas par an et par patient (stavudine + lamivudine + néviparine). © www.accessmed-msf.org

Depuis ces premières victoires, près de soixante pays – dont quarante sur le continent africain – ont engagé des pourparlers visant à leur permettre à court terme un accès aux trithérapies ainsi qu'aux médicaments indispensables pour traiter les infections dites opportunistes, c'est-à-dire associées à l'infection par le virus du sida. Quarante-neuf pays ont déjà obtenu des accords avec des fabricants leur permettant de bénéficier de réductions notables sur le prix des médicaments : Burkina Faso, Burundi, Gabon, Ethiopie, Madagascar, Mali, Maroc, Niger... Selon l'Onusida, une trithérapie dont le coût annuel moyen était de 12 000 dollars en 1996 peut être proposée aujourd'hui à 350 dollars par an (proposition de la firme indienne Cipla à Médecins sans frontières, MSF).

Retour en haut