SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Solar Impulse 2 réussit le premier tour du monde aérien sans carburant

L’avion solaire a bouclé le tout premier tour du monde à l'énergie solaire le 26 juillet 2016, presque un an et demi après l’avoir entamé.

Arrivée du Solar Impulse 2 à Abou Dhabi le 26 juillet 2016. © Solar Impulse

Pari réussi pour André Borschberg et Bertrand Piccard. Les deux pilotes suisses du Solar Impulse 2 ont réussi un exploit sans précédent, celui de faire un tour du monde aérien uniquement grâce à l’énergie solaire. Parti le 9 mars 2015 de l’aéroport d’Al-Batten près d’Abou Dhabi, l’avion a bouclé son périple le 26 juillet 2016 en se posant à 4h05 heure locale (2h05 heure de Paris) à l’endroit dont il avait décollé 505 jours auparavant.

Pour parcourir les quelque 43 000 kilomètres de son voyage, 17 étapes successives et 23 jours de vol au total auront été nécessaires, car voler sans carburant et sans émission polluante est un véritable défi technologique. Douze ans de recherche et développement ont été nécessaires à la construction de cet avion pionnier, capable de voler uniquement grâce à des cellules photovoltaïques. 17 248, exactement, recouvrent la partie supérieure de l’avion, et lui permettent d’atteindre la vitesse maximale de 120 km/h. En moyenne, le Solar Impulse 2 ne dépasse cependant pas les 50 km/h.

André Borschberg et Bertrand Piccard devant le Solar Impulse 2 à Abou Dhabi, après avoir achevé le premier tour du monde aérien sans carburant. © Solar Impulse

Un exploit technologique, sportif et symbolique

Allégé au maximum, l’avion pèse 1,5 tonne, et cela malgré une envergure équivalente à celle d’un Boeing 747. Peu maniable, il ne peut voler qu’avec des conditions météorologiques optimales. En mai 2015, une météo difficile a d’ailleurs forcé l’avion à atterrir au Japon, alors même qu’il devait rallier la Chine à Hawaï. Un autre incident a provoqué la surchauffe des batteries et conduit à l'immobilisation de l'avion pendant 8 mois à Hawaï pour réparation. Mais ces aléas n’ont arrêté aucun des deux pilotes. À chaque étape, ils se sont relayés aux commandes, passant jusqu’à cinq jours d’affilée dans la petite cabine d’à peine 3,8 m2. Pour tenir le coup, André Borschberg et Bertrand Piccard ont suivi un entraînement sportif intensif et eu recours au yoga pour l’un, à l’autohypnose pour l’autre, notamment pour supporter des plages de sommeil très courtes.

Les conditions extrêmement difficiles du voyage donnent une bonne idée du chemin qu’il reste à parcourir avant d’envisager des avions solaires de ligne. Toutefois, pour Bertrand Piccard, le message est avant tout symbolique : « Si un avion peut voler jour et nuit sans carburant, alors pourquoi ne pourrions-nous pas alimenter la Terre entière grâce aux énergies propres ? »

Venez découvrir le premier Solar Impulse à la Cité des sciences et de l'industrie

Le mythique avion solaire fut en 2010 le premier avion capable de voler, de jour comme de nuit, sans aucun carburant, propulsé uniquement par l’énergie solaire. Le premier prototype du Solar (HB-SIA) est installé au cœur de la Cité des sciences et de l’industrie.

Plus d'informations sur le site du musée.

Retour en haut