SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Homme & Société

Transition démographique

Une révolution en marche

Au début du dix-huitième siècle, tous les pays étaient soumis au même régime : une forte mortalité compensée par une forte natalité. Beaucoup d’enfants naissaient, mais un grand nombre d'entre eux n'atteignaient pas l'âge adulte. La mort continuait à frapper sans distinction à toutes les périodes de la vie et rares étaient les survivants qui atteignaient des âges avancés.
Dès le début du dix-neuvième, certaines régions du monde offrent de plus grandes chances de survie. La mortalité infantile baisse. On meurt moins, mais on continue à naître beaucoup. La population augmente.
Cette tendance se développe surtout en Europe, bientôt suivie d'un nouveau phénomène : la baisse de la mortalité s'accompagne d'une chute de la natalité. Les familles se réduisent, mais les enfants sont plus nombreux à atteindre l'âge adulte.
Peu à peu, ces deux phénomènes se propagent à travers le monde avec quelques variantes. Si en général la baisse de la mortalité arrive en premier, il peut aussi arriver qu'elle soit précédée par une chute de la natalité.
Dans tous les cas, cette transition s'accompagne d'une augmentation de la population qui se stabilise ensuite.

Aujourd'hui, les pays les plus industrialisés ont terminé ce processus d'évolution. Dans certains pays comme l'Inde, il est en cours depuis quelques dizaines d'années. En Afrique, il ne fait que commencer. D'ici un siècle, il se sera étendu à l'ensemble de la planète.

Retour en haut