SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Ultima Thulé : les premières images

Au lendemain du survol de cet astéroïde par la sonde New Horizons, les premières images nous parviennent.

© NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

Tout juste un jour après le passage de la sonde New Horizons à proximité d’Ultima Thulé, la Nasa a publié les premières images détaillées de cet objet lointain. Et son apparence devrait nous éclairer un peu plus sur les processus qui ont permis aux planètes de se former il y a quatre milliards et demi d’années.

Ces premières images, prises à une distance de 27 000 km, révèlent que Ultima Thumé est un « petit corps binaire à contact ». En d’autres termes, il est formé de deux sphères connectées qui lui donnent une apparence de bonhomme de neige. Très logiquement, la plus grande des sphères (19 km) a été baptisée « Ultima » tandis que la plus petite (14 km) a été appelée « Thulé ».

Selon les chercheurs, les deux parties de l’astéroïde se sont rejointes lors de la formation du Système solaire, et ce, à une vitesse très lente, ce qui explique que l’ensemble soit encore intact. C’est par des processus d’accrétion similaires que les planètes se sont formées.

Un bonhomme de neige rouge

© NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute

En combinant les données recueillies par la caméra d’imagerie visuelle multispectrale (MVIC) et l’imageur de reconnaissance à longue portée (LORRI), les chercheurs ont pu produire une première image couleur qui révèle que Ultima Thulé est rouge, mais de manière moins marquée au niveau du col. De futures analyses permettront de caractériser sa composition.

Les données du survol continueront à arriver au cours des prochaines semaines et des prochains mois, avec des images de meilleure qualité, mais aussi des informations détaillées sur les caractéristiques physiques de cet objet appartenant à la ceinture de Kuiper.

À propos de la ceinture de Kuiper

La ceinture de Kuiper est une zone du Système solaire s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune. Cette zone en forme d’anneau est similaire à la ceinture d’astéroïdes comprise entre Mars et Jupiter, mais beaucoup plus étendue (20 fois) et plus massive (20 à 200 fois). Comme la ceinture d’astéroïdes, la ceinture de Kuiper est principalement composée de petits corps apparus lors de la formation du Système solaire. En revanche, si la première regroupe principalement des corps rocheux et métalliques, les objets de la ceinture de Kuiper sont majoritairement constitués de composés volatils gelés comme le méthane, l’ammoniac ou l’eau. Pluton et Ultima Thulé appartiennent toutes deux à cette fameuse ceinture.

Retour en haut