SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie

Un chiot de 12 400 ans découvert en Sibérie

Un jeune chien quasi intact vieux de 12 400 ans a été retrouvé dans le pergélisol sibérien. Grâce à son autopsie, les chercheurs espèrent en apprendre plus sur la vie dans la région durant le Paléolithique supérieur.

© Ivan Tishchenko

Le sol gelé de la Sibérie rejette très régulièrement les restes de mammouths. Mais le pergélisol libère parfois d’autres espèces plus communes comme ce chiot de 12 400 ans, découvert sur les berges d’une rivière, et dont l’état de conservation est exceptionnel.

Selon Sergueï Fedorov, de l’université fédérale du Nord-est à Yakutsk, l’animal « est préservé de la truffe à la queue, en passant par les poils ». Un examen IRM a d’ailleurs permis de constater que 70 % à 80 % de son cerveau était intact.

© Ivan Tishchenko

Âgé d’environ trois mois, l’animal a vraisemblablement péri dans un glissement de terrain, ce qui a favorisé sa conservation. Plusieurs traces humaines ont pu être mises au jour à proximité du lieu d’extraction, ce qui laisse penser que l’animal était apprivoisé. Une première analyse ADN confirme d’ailleurs qu’il s’agissait bien d’un chien et non d’un loup.

Le 15 mars dernier, sous l’œil des caméras du Siberian Times, l’autopsie de l’animal a commencé.

Les chercheurs espèrent avec cette opération isoler les bactéries présentes dans son système digestif ou encore des tiques présentes dans sa fourrure afin d’en apprendre plus sur les conditions de vie dans la région durant le Paléolithique supérieur.

Retour en haut