SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Nature & Environnement Espace & Astronomie

Un nouveau type de météorite découvert en Suède

Dans une carrière de calcaire suédoise, parmi une centaine de météorites issues d’un seul et même astéroïde parent, une intruse vient d’être identifiée. D’une composition totalement inédite, la roche extraterrestre pourrait avoir appartenu au bolide « fantôme » qui serait à l’origine de la collision qui a entraîné une arrivée massive de météorites sur Terre, il y a 470 millions d’années.

Öst 65 a été retrouvé dans une couche de calcaire datant de l'Ordovicien. La météorite mesure environ 8 cm. © Birger Schmitz

Öst 65 ne ressemble à aucune autre météorite découverte jusqu’ici sur Terre. L’équipe de chercheurs à l’origine de l'article publié dans la revue Nature Communications est formelle : sa composition en fait une roche extraterrestre d’un genre inédit. Ce caillou d'environ 8 cm a été retrouvé dans une couche de roche sédimentaire datant d’il y a 470 millions d’années parmi une centaine d’autres météorites plus communes, des chondrites de type L. Pour les auteurs de l’étude, ce nouvel objet pourrait ainsi être issu d'un astéroïde ayant percuté et pulvérisé celui à l'origine des autres météorites. 

Öst 65 pourrait être le fragment d’un astéroïde « fantôme » responsable de la collision à l’origine d’une augmentation du flux de météorites sur Terre, il y a 470 millions d’années. © ESO

Bouleversement évolutif

Toutes les chondrites de type L découvertes sur notre planète sont issues, selon les chercheurs, d’un seul et même astéroïde parent. Malgré leur prédominance sur Terre – ce type de roche représente environ 85 % de la totalité des météorites découvertes sur Terre –, les chondrites ne sont pas représentatives de la diversité des astéroïdes du Système solaire. Les trois sous-familles (H, L et LL) seraient plutôt issues de trois astéroïdes distincts, dont le chemin a un jour croisé celui de la Terre.

Le bolide à l’origine des chondrites de type L serait survenu à peu près en même temps que la grande biodiversification ordovicienne.

Un destin qui, pour le bolide à l’origine des chondrites de type L, serait survenu à peu près en même temps qu’un grand bouleversement évolutif : la grande biodiversification ordovicienne. Une période durant laquelle notre planète a connu une véritable explosion de sa biodiversité. Pour les auteurs de l’étude, la découverte d’Öst 65 pourrait apporter un éclairage sur ce qui a bien pu se passer durant cette période, et notamment sur un éventuel événement astronomique de grande ampleur.

Retour en haut