SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie Biologie & Santé

Une centrifugeuse low-tech au service de la médecine

En s’inspirant d’un jeu millénaire, une équipe de l’université de Stanford a conçu une centrifugeuse de laboratoire capable de fonctionner sans électricité et dont le coût de fabrication est de seulement 20 centimes.

Les centrifugeuses utilisées dans les laboratoires d’analyse médicale sont des machines peu mobiles qui consomment de l’énergie et dont le prix peut être prohibitif. Elles sont pourtant indispensables pour séparer les différents composants du sang – plasma, globules blancs, globules rouges, etc. – et poser un diagnostic. Une équipe d’ingénieurs de l’université de Stanford vient de concevoir une centrifugeuse dont le coût de fabrication ne dépasse pas les 20 centimes d’euros.

Fabriquée à partir de fil de pêche, de feuilles de papier et de bouts de bois, la centrifugeuse conçue par les ingénieurs de l’université de Stanford est inspirée d’un des plus anciens jeux du monde. Il consiste à tirer sur les deux extrémités d’un fil entortillé sur lui même pour mettre en rotation un objet placé au centre. Dans les jeux, il peut s’agir d’un os ou d’un bouton. Dans le cas de la centrifugeuse, il s’agit de deux feuilles de papier à l’intérieur desquelles ont été glissés des tubes à essai miniatures contenant des échantillons de sang.

125 000 tours par minute !

Alors que la vitesse d’une essoreuse à salade n’est que de 600 tours par minute, la centrifugeuse en papier que les chercheurs ont appelée « paperfuge » tourne à la vitesse de 125 000 tours par minute, une performance identique aux centrifugeuses high-tech haut de gamme. À cette vitesse, deux minutes suffisent à séparer le plasma des autres composants.

Testé dans l’île de Madagascar, ce dispositif s’est avéré également efficace pour isoler dans le sang après quinze minutes de manipulation, le parasite du paludisme. S’il peut sembler fastidieux d’actionner manuellement le paperfuge, c’est aussi cela qui fait son intérêt : il fonctionne partout même là où l’électricité est absente ou irrégulière.

Retour en haut