SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Une éruption solaire d'exception

Le 25 février, le satellite américain SDO a observé la plus violente éruption solaire de l'année, et la troisième du cycle solaire actuel qui a débuté en 2008.

Alors que l’activité solaire est à son maximum, une éruption exceptionnelle s’est produite à la surface de notre étoile le 25 février dernier. En orbite autour de la Terre depuis 2010, le satellite américain SDO, spécialisé dans l’observation du Soleil, a assisté à l’événement, si bien que l’éruption a pu être filmée dans différentes longueurs d’onde.

Depuis un mois déjà, une région active à la surface du Soleil faisait parler d'elle. Caractérisée par un ensemble de taches solaires réparties sur une zone de 200.000 kilomètres de largeur, elle avait déjà provoqué plusieurs éruptions de grande envergure. C'est cette même région, baptisée AR 1967, qui est à l’origine du sursaut d’activité observé le 25 février, classé comme le plus puissant depuis le début de l’année, et le troisième du cycle solaire actuel qui a débuté en 2008.

L'éruption solaire du 25 février 2014 a été observée dans différentes longueurs d'onde. © NASA/SDO

Au moment de l’éruption, une grande quantité de matière a été expulsée dans l’espace à la vitesse de 2.000 km/s. Coup de chance, le flux de particules n’était pas orienté vers la Terre. Les éruptions solaires, qui sont notamment à l’origine des aurores polaires, peuvent en effet affecter le fonctionnement des satellites et même menacer la vie des astronautes en orbite.

Retour en haut