SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Une imprimante 3D version chantier

Construire un bâtiment est lent, dangereux et onéreux. Demain, des robots pourraient s’en charger : c’est ce à quoi travaille une équipe du MIT qui vient de mettre au point la plus importante plateforme robotique d’impression 3D.

Le DCP en train de construire la construction en forme de dôme© Steven Keating/MIT

Baptisée DCP pour Digital Construction Platform, la machine conçue par une équipe du MIT, aux États-Unis, est un hybride constitué d’un engin de chantier, d’un bras robotisé et d’une imprimante 3D. Son objectif : construire sur site et en peu de temps un édifice complexe à l’aide d’une mousse de polyuréthane. 

Au cours de l’expérience qui a été conduite à Mount Valley, en Californie, la machine n’a eu besoin que de 13 heures pour édifier un dôme de 14,6 mètres de diamètre et de 3,7 mètres de haut. La mousse a été répartie en deux couches distinctes pour former un coffrage susceptible d’être utilisé ensuite pour y couler du béton.

L'avenir de la construction selon le MIT, avec cette imprimante 3D géante et le recours à des matériaux locaux. L'ensemble est en partie alimenté par l'énergie solaire.

Cette structure en forme de dôme, avec ses murs dont l’épaisseur varie selon la hauteur, forme un édifice particulièrement complexe a réaliser avec les méthodes traditionnelles de construction.

D’après les chercheurs, cette plateforme pourrait donner naissance à des constructions aux formes très variées et utilisant un large éventail de matériaux.  

Retour en haut