SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Une Voie lactée submillimétrique

Le télescope Apex, situé au Chili, vient de terminer la cartographie submillimétrique de notre galaxie. Ce domaine de l’astronomie permet aux scientifiques d’étudier l’Univers froid : des zones où le gaz et les poussières n’excèdent pas quelques dizaines de degrés seulement au-dessus du zéro absolu.

Vous connaissez tous la Voie lactée, cette clarté qui traverse le ciel nocturne et qui n’est autre que notre propre galaxie. Mais la reconnaîtrez-vous à travers le portrait que vient de réaliser le télescope Apex dans le cadre du programme d’observation ATLASGAL ?

Perché à 5 100 m dans le désert d’Atacama, au Chili, Apex (Atacama Pathfinder EXperiment) est un télescope de 12 mètres spécialisé dans l’observation des ondes millimétriques et submillimétriques. L’astronomie submillimétrique est un domaine relativement inexploré qui permet d’étudier « l’Univers froid ». Elle permet de mettre en évidence les zones de l’espace interstellaire où les températures dépassent seulement de quelques dizaines de degrés le zéro absolu.

Détail de la carte ATLASGAL© ESO/APEX/ATLASGAL consortium/NASA/GLIMPSE consortium/ESA/Planck

Ces régions, visibles en surbrillance, sont principalement des nuages de poussières et de gaz qui finiront par s’écrouler sur eux-mêmes pour former de nouvelles étoiles.

La Voie lactée vue dans différentes longueurs d'onde

Ces nouvelles données, combinées avec celles du satellite Planck et du réseau de radiotélescopes Alma, devraient permettre aux astronomes de mieux comprendre la dynamique de ces vastes régions interstellaires. À noter que les résultats du programme ATLASGAL ont déjà fait l’objet de 70 publications scientifiques.

Retour en haut