SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Enquêtes
Nature & Environnement

Vache folle : vers une éradication de l'épizootie ?

Vingt ans après son émergence, l’épidémie d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) semble sur le déclin. Les récents cas détectés en Amérique du Nord seraient liés au dépistage systématique et la première contamination chez la chèvre ne serait qu'un incident isolé. La variante humaine apparaît elle aussi en régression.

Une épidémie en baisse chez la vache...

Incidence de l'ESB dans quelques pays d'Europe Depuis 2001, le nombre de cas d'encéphalopathies spongiformes bovines est en diminution dans la plupart des pays d'Europe. © Science Actualités (CSI) 2005

L’ESB est en diminution dans la population bovine. En France, le nombre de cas signalés est passé de 161 en 2000 à 54 en 2004. Selon l'Office internationale des épizooties, la tendance est aussi clairement à la diminution au niveau européen : de 1956 cas signalés en 2000 (dont 1443 rien qu’au Royaume-Uni), on est passé à 765 cas en 2004 (dont 338 au Royaume-Uni).

Répartition géographique des pays ayant déclaré au moins un cas depuis 1989 © Office international des épizoties

Paradoxalement, si le nombre de cas diminue, les experts notent une expansion géographique de l’épidémie. Ainsi, certains pays nouvellement entrés dans l'Union européenne sont touchés depuis 2001, comme la République Tchèque, la Slovaquie ou plus récemment la Pologne. Et quatre cas ont également été découverts en Amérique du Nord. Toutefois, cette expansion géographique ne pourrait être que la conséquence d'un dépistage plus systématique.