SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Maths, Physique & Chimie Archéologie & Paléontologie

Vent nouveau sur le « boom de l’oxygène »

La « catastrophe de l’oxygène », qui a permis l'apparition sur Terre de la vie telle que nous la connaissons aujourd'hui, se serait produite 600 milllions d'années plus tôt que ce qu'on pensait jusqu'alors. C'est le résultat d'une étude internationale sur la présence de métaux dans des roches sud-africaines datant de l'Archéen, aux origines de la vie.

Trace de l'apparition de l'oxygène à la fin de l'Archéen : les gisements de fer oxydé. Trace de l'apparition de l'oxygène à la fin de l'Archéen : les gisements de fer oxydé. © NicK Arndt

Le grand « boom de l’oxygène » a eu lieu il y a 2,3 milliards d’années. L’apparition massive de ce nouvel élément dans l’atmosphère a plongé notre planète dans l’une des plus longues périodes de glaciation de son histoire, rendant l’air toxique pour la plupart des organismes vivants de l'époque, mais permettant l'apparition de la vie telle qu’on la connaît aujourd’hui. Ce que les biogéologues appellent « la catastrophe de l’oxygène » a, en effet, abouti à l’apparition d’organismes dits « aérobies », pouvant respirer grâce au dioxygène.

Une variation de 600 millions d'années

Retour en haut