SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités

Xénogreffe porc-babouin

Des babouins auxquels on a transplanté des cœurs de porc ont survécu plus de six mois. La promesse d'une révolution médicale ?

Technique de la transplantation d'un coeur de porc sur un babouin.© Längin et al.

Des humains vivront-il un jour avec des cœurs de porc ? On en n'est pas encore là, mais des babouins ayant reçu une transplantation de cœur de porc ont survécu plus de six mois. Cette prouesse annonce-t-elle une révolution médicale ? Des chercheurs de l’université de Munich ont publié dans la revue Nature le 5 décembre une étude qui fait état de progrès importants.

La survie de deux babouins durant plus de six mois est une importante avancée, le précédent record étant de 57 jours. Pour arriver à ce résultat, il a fallu utiliser des cœurs de porc modifiés génétiquement, pour que l’organisme des babouins ne les rejette pas rapidement. Il a fallu encore optimiser chaque étape de la transplantation pour éviter d’endommager les cœurs. Cela a été réalisé avec une nouvelle technique qui maintient l’organe sous perfusion sanguine à l’aide de canules et d’une pompe.

D’autres problèmes subsistent, comme le fait que le cœur de porc dans la poitrine du babouin grossit très vite et prend trop de place. Des essais médicamenteux sont en cours pour ralentir cette croissance. L’heure n’est donc pas encore à la créature de Frankenstein, mais il semble bien que les xénogreffes sont de moins en moins une utopie.

Retour en haut