SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

Y a-t-il eu une vie sur Mars ?

Depuis des années, les chercheurs s'efforcent de traquer le moindre indice de vie sur Mars. L'un des principaux objets d'étude actuels est la météorite ALH 84001 qui présente des structures particulièrement intrigantes à sa surface et fait régulièrement parler d'elle.

Cette concrétion en forme de tube est-elle d’origine biologique ou minérale ? © NASA/JSC

La météorite martienne ALH 84001 fait décidément fantasmer les chercheurs ! Une équipe du Ames Center de la Nasa a annoncé, le 27 février 2001, avoir trouvé sur ce bout de caillou d’origine martienne des preuves de l’existence de formes primitives de vie sur Mars, peu après la formation de la planète rouge. Des cristaux de magnétite enchâssés dans la roche et organisés en longues chaînes y ont en effet été décelés. Selon les scientifiques, ces chaînes auraient été formées à l’intérieur de substances organiques (des bactéries ?) dont la structure aurait maintenu les cristaux ensemble.

Car pour eux, sans la présence d’un organisme vivant, une telle chaîne d’« aimants » se serait effondrée en groupes compacts, du fait des forces magnétiques – la magnétite étant un oxyde magnétique naturel du fer, chaque cristal est un minuscule aimant. De plus, ces cristaux de magnétite retrouvés dans ALH 84001 sont similaires à ceux trouvés dans des bactéries vivant actuellement sur Terre (cf photo ci-dessus). Et pour l’équipe de chercheurs, ils sont si purs qu’ils n’ont pu être produits que par une météorite.

La météorite ALH 84 0001, à l’origine du débat, a été trouvée en Antarctique en 1984. © NASA/JSC

Néanmoins, d’autres spécialistes s’interrogent sur la véracité de cette annonce. Car de tels cristaux peuvent également se former sans processus biologique, sous l’effet de conditions particulières – par exemple une température de 800°C. Et il est fort probable que la météorite ait rencontré de telles conditions extrêmes avant d’atterrir en Antarctique il y a 13 000 ans… D’où la contoverse.

ALH 84001 n’en est d’ailleurs pas à son premier « coup » médiatique. En 1996, la météorite avait déjà fait parler d’elle. Une équipe de chercheurs de la Nasa avait alors annoncé, à grand renfort médiatique, la découverte de structures minérales qui s’apparentaient aux restes fossilisés de micro-organismes. Cette découverte annonçait l’apparition d’une forme de vie, extrêmement primitive, ailleurs que sur notre planète !

Mystère levé en… 2015 !

Qu’est-ce qui différencie ces deux chaîn... Qu’est-ce qui différencie ces deux chaînes de cristaux ? Rien, sinon que la première (en haut) a été créée sur Terre et la seconde (entre les deux flèches) sur Mars. Par des bactéries ? C’est toute la question. © NASA/JSC

Mais rapidement, ces résultats ont été contestés par d’autres spécialistes des fossiles de bactéries et des organismes microscopiques. Toute la question était de savoir si les curieuses structures microscopiques observées à la surface d’ALH 84001 étaient les restes d’organismes vivants extraterrestres ou s’il s’agissait de vestiges d’un processus purement minéral. La question est toujours posée aujourd’hui. Et le débat va certainement se poursuivre encore longtemps, jusqu’à ce que des échantillons probants du sol martien soient rapatriés sur Terre, c’est-à-dire pas avant 2015 !

A moins que d’autres météorites martiennes, présentant également des structures proches de colonnies bactériennes fossilisées, ne révèlent d’ici là leurs secrets…

Liens externes

Retour en haut