SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des sciences et de l'industrie

Darknet, la face cachée du web

Un dossier de Science actualités

Du deep web au darknet

Intégré au deep web, le darknet est un ensemble de réseaux inaccessibles par les moteurs de recherche conventionnels et qui offre l’anonymat.

Le terme darknet (ou dark web) est souvent confondu à tort avec le deep web (web profond), alors qu’il n’en est qu’une infime sous-partie : le deep web est composé de toutes les pages Internet non référencées par les moteurs de recherche classiques comme Google ou Bing. Il s’agit par exemple de pages non ou mal indexées* par leurs créateurs ou qui ne contiennent pas de lien hypertexte vers d’autres pages. Mais c’est aussi le cas de toutes les pages accessibles par code d’accès, comme un compte bancaire en ligne, et de toutes les pages dites « dynamiques », c’est-à-dire issues de choix préalables, comme la page qui indique les horaires de trains et les tarifs disponibles suite à une recherche pour une date donnée. Sans oublier les pages qui ne sont accessibles que depuis un serveur privé, comme de nombreux sites d’entreprises. L’étendue du deep web est par nature difficile à évaluer mais il représenterait, selon les estimations d’experts en informatique, de 20 à 200 fois plus de pages que la partie visible d’Internet. Le darknet, sous-partie du deep web, est quant à lui un ensemble de sous-réseaux comme TOR, Freenet ou Telegram, caractérisés par une particularité supplémentaire : l’anonymat des utilisateurs et la non-traçabilité des échanges.

* Le code informatique de chaque page Internet contient des mots clés reflétant son contenu, permettant aux moteurs de recherche d’évaluer sa pertinence par rapport à une recherche donnée.

Retour en haut