SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des sciences et de l'industrie

ISS, quel bilan scientifique ?

Un dossier de science actualités

Le dossier

Quelle science à bord ?

Biologie, physiologie, sciences des fluides et des matériaux : telles sont les disciplines emblématiques des travaux menés dans l’ISS.

S’il est un domaine dans lequel la pertinence de l’ISS comme cadre de recherche ne suscite guère de débat, c’est celui de la physiologie humaine. Et pour cause : il s’agit surtout de préparer les vols habités lointains, comme les missions martiennes. Confinement, inactivité physique, effet des radiations sont les principaux paramètres étudiés. Les conséquences de l’impesanteur sont en effet multiples : modification de la densité osseuse, évolution du système cardio-vasculaire… Les astronautes sont d’ailleurs astreints à deux heures et demie d’activité physique quotidienne, six jours par semaine. « Six mois sur l’ISS, c’est l’équivalent de plusieurs années de vieillissement sur Terre : la distribution du sang dans le corps change, la masse osseuse se dégrade, souligne Thomas Pesquet, l’astronaute français. Heureusement, c’est réversible ! » L’ISS offre aussi des conditions idéales à la réalisation d’expériences de physique fondamentale et de sciences des fluides et des matériaux : combustion, solidification, comportement des fluides complexes (granulaires, par exemple), résistance des matériaux en l’absence de sédimentation… Bien sûr, des expériences en microgravité peuvent être menées lors de vols suborbitaux, mais l’ISS reste la seule plateforme adaptée à des dispositifs de recherche de moyenne à longue durée et nécessitant la présence d’êtres humains.


Retour en haut