SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des sciences et de l'industrie

Le climat à 360°

Un dossier spécial de Science Actualités

Le diagnostic et les premiers impacts

Le climat, ce n’est pas la météo !

Par son échelle de temps longue et la multitude de mécanismes en jeu, la climatologie se distingue fortement de la météorologie.

La météorologie décrit l’état de l’atmosphère à un instant donné et à un endroit précis de la Terre, son évolution pouvant être prévue sur quelques jours. En revanche, le climat d’une région, c’est l’ensemble des conditions météorologiques durant une longue période, au moins trente ans. Le climatologue travaille donc sur le long terme – contrairement au météorologue qui fait des prévisions sur le court terme – et il s’intéresse aux valeurs moyennes des paramètres atmosphériques : température de l’air, précipitations, pression atmosphérique, force et direction des vents…

Plus globalement, à l’échelle planétaire, le climat se définit avant tout comme une question d’énergie. La Terre est alimentée par l’énergie du Soleil et le climat, ou plutôt ce qu’on appelle « la machine climatique », redistribue ces flux de rayonnement solaire à la surface du globe. L’état du climat terrestre dépend alors de l’équilibre entre l’énergie reçue du Soleil et celle qui repart vers l’espace. Toute perturbation de cet équilibre provoque un changement du climat terrestre. Les facteurs qui perturbent cet équilibre, appelés « forçages », peuvent être naturels, comme l’activité du Soleil ou des volcans, ou bien anthropiques, c’est-à-dire dus aux activités humaines. Le réchauffement global en cours reflète une accumulation d’énergie dans le système climatique, dont 93 % est absorbée par les océans, 3 % dans les sols, 3 % dans les glaces et 1 % dans l’atmosphère.


Retour en haut