SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des sciences et de l'industrie

Microbiote, une révolution médicale

Un dossier de science actualités

Le dossier

L’architecte de nos humeurs ?

Communiquant sans cesse avec le cerveau, le microbiote intestinal a un impact sur notre mémoire, notre sommeil… et nos états d’âme !

Les résultats de multiples études, notamment d’expériences chez les rongeurs, sont formels : notre ventre agit bel et bien sur notre cerveau ! La composition de notre microbiote intestinal aurait ainsi une influence sur notre mémoire, notre stress, notre anxiété, notre personnalité ou encore notre joie de vivre. Comment ? En dialoguant sans cesse avec le cerveau. Car notre ventre contient lui aussi des millions de cellules nerveuses (neurones) qui peuvent communiquer, grâce à des messagers chimiques, avec celles du cerveau. Les bactéries intestinales jouent un rôle important dans cette communication.

Elles produisent un grand nombre de molécules (dont des neurotransmetteurs) capables d’agir sur le cerveau en passant par le nerf vague ou la circulation sanguine. Ainsi, 95 % de la sérotonine, appelée « l’hormone du bonheur », est fabriquée dans notre intestin. Les souris dépourvues de bactéries intestinales ont d’ailleurs des comportements plus anxieux et dépressifs que les autres. Des expériences de transfert de microbiote entre deux lignées de souris montrent aussi que l’on peut modifier certains traits de caractère comme la témérité ou à l’inverse la prudence.

Chez l’homme, les études révèlent que le microbiote de patients souffrant d’anxiété, de dépression ou de troubles du spectre autistique diffère de celui des personnes en bonne santé. La prise de probiotiques (micro-organismes vivants naturellement présents dans les intestins) ou de prébiotiques (fibres alimentaires visant à nourrir les bactéries intestinales) pourraient, dans certains cas, diminuer ces symptômes. Des résultats qui restent à confirmer sur de larges populations.


Retour en haut