SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des sciences et de l'industrie

Pomme de terre, la reine des Andes

Un dossier de Science actualités

Le dossier

Le troisième aliment mondial

Nutritive et étrangère aux fluctuations des marchés internationaux, la pomme de terre joue un rôle clé dans la sécurité alimentaire mondiale.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la pomme de terre contribue à nourrir plus d’un milliard de personnes chaque jour. Elle est le 3e aliment le plus consommé dans le monde (34 kg par personne par an en moyenne), après le riz et le blé (respectivement 54 kg et 66 kg en moyenne). Pour renforcer la sécurité alimentaire mondiale, la FAO recommande aujourd’hui d’augmenter la culture de la pomme de terre dans les pays en développement. En effet, cet aliment est riche en glucides complexes, source d’énergie progressive qui confère un sentiment de satiété. Une portion de 250 grammes de pommes de terre cuites à l’eau couvre aussi un quart des besoins quotidiens en vitamine C (alors que le blé ou le riz n’en contiennent pas). La pomme de terre apporte également de nombreux minéraux, oligo-éléments et antioxydants. Elle ne contient pas de gluten et est pauvre en lipides. Cuisinée sans trop de matières grasses, la pomme de terre contribue donc à une alimentation équilibrée. En outre, elle est facile à cultiver, y compris sur de petites parcelles ou en altitude, et a le mérite de produire plus et plus vite que n’importe quelle autre plante alimentaire sur une même surface. Enfin, contrairement aux céréales, la pomme de terre ne s’échange pas sur les marchés internationaux. Son prix varie en général en fonction de l’offre et de la demande locales, mais échappe aux fortes fluctuations des marchés mondiaux. De plus en plus de pays, comme le Pérou, misent donc sur la pomme de terre pour réduire leur dépendance aux céréales.


Retour en haut