SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités

Radiotélescope

Destiné à l'étude du rayonnement radioélectrique des astres, le radiotélescope est similaire, dans son principe, au télescope. Il concentre les ondes électromagnétiques du domaine radio qui peuvent nous provenir de l’espace.

Les antennes permettant de concentrer ces ondes (comme les paraboles utilisées pour la télévision) sont de très grande taille comme on peut le voir à l'observatoire radioastronomique de Nançay (Cher).

En savoir plus

Mirage gravitationnel

Un mirage est l'apparition d'un objet à un endroit différent de sa position réelle, tels les fameux mirages d'oasis.
Dans le cas d’un mirage gravitationnel lors de l'observation d'un astre, un objet massif (amas de galaxies) situé entre l'observateur et un astre lointain déplace son image, la déforme, ou la démultiplie (plusieurs images de la même galaxie apparaissent).

Sur Terre, les mirages visuels sont provoqués par des différences de température de l’air. Dans l’espace, les mirages gravitationnels sont provoqués par un objet massif qui déforme l’espace-temps. Par conséquent, la trajectoire de la lumière provenant des objets situés derrière l’amas est modifiée. Ainsi, une galaxie lointaine apparaît à un endroit différent de sa position réelle ; elle peut être déformée (par exemple en arc de cercle), agrandie (effet de loupe) ou démultipliée.

En savoir plus

Durant l'été 1999, une éclipse totale de Soleil était observable depuis le nord de la France...

En savoir plus

Y a-t-il une autre forme de vie que la nôtre dans le système solaire ? Europe, l'un des satellites de Jupiter, pourrait être un bon candidat.

En savoir plus

Retour sur la découverte en 1995 de la première planète extra-solaire par l'astronome suisse Michel Mayor depuis l'observatoire de Haute-Provence.

En savoir plus

Printemps 1997 : la comète Hale-Bopp passe au voisinage de notre planète. Elle est visible à l'œil nu durant plusieurs semaines. Son noyau (mélange de glace et de poussières) fait environ 40 kilomètres de diamètre. Il s'évapore partiellement lorsque la comète se rapproche du Soleil, ce qui se traduit par des ''queues'' de poussières et de gaz.

En savoir plus

Il y a douze ans, la comète Shoemaker-Levy 9 s'écrasait sur Jupiter. A partir du 16 juillet 1994 et pendant six jours, les vingt et un fragments de la comète sont tombés sur la planète et ont explosé. Une collision que nous avions suivie jour après jour avec les astronomes depuis l'Observatoire du Pic du Midi.

En savoir plus
Retour en haut