SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

En bref

Según un estudio realizado por los investigadores de la Universidad de California, el simple beso de alguien que ha comido un alimento al cual Ud. es alérgico, como cacahuetes o nueces, puede producir una reaccion de tipo urticaria o irritación de la zona besada. Dicha reacción puede ocurrir hasta seis horas después de que la persona haya ingerido el alimento y, a veces, incluso si se ha lavado los dientes.

En savoir plus

Un astéroïde d’un diamètre compris entre 50 et 120 mètres a frôlé la Terre le 14 juin. Il se déplaçait à plus de 38 000 km/h lorsqu’il a été repéré trois jours après son passage à 120 000 km du globe, soit à environ un tiers de la distance moyenne entre la Terre et la Lune. S’il s’était écrasé sur la Terre, la libération d’énergie au moment de l’impact aurait été de l’ampleur d’une bombe atomique. En 1908, un astéroïde similaire était tombé sur la Sibérie dévastant 2000 km2 de forêt.

En savoir plus

A committee of Experts from the WHO has announced on 21th June 2002 in Copenhagen, that polio has been eradicated from Europe, the last alert going back to 26 th November 1998. Since the WHO has launched its world campaign of eradication of polio in 1988, the Americas in 1994 and the west Pacific in 2000 have been certified free from the disease.

En savoir plus

Una comisión de expertos de la OMS ha anunciado el 21 de junio del 2002 en Copenhague que la poliomielitis estaba erradicada de Europa. La última alerta había sido dada el 26 de noviembre de 1998. Desde que la OMS lanzó su campaña mundial de erradicación de la poliomielitis en 1988, las Américas en 1994 y el Pacífico occidental en el 2000 han sido certificados indemnes de la enfermedad.

En savoir plus

L’augmentation de la température n’est pas sans conséquences sur la nature. En dix ans, la date de la première floraison de 385 espèces de plantes britanniques a avancé en moyenne de 4,5 jours. Pour 16% des espèces, cette date a avancé de 15 jours. Le cas le plus spectaculaire est l’ortie blanche qui fleurit 55 jours plus tôt qu’il y a trente ans.

En savoir plus

A l’aide de photos satellites, des chercheurs du Goddard Space Flight Centre ont constaté que la zone située sous le vent reçoit 28% de précipitations en plus que la zone d’où vient le vent. En effet, dans les grandes villes américaines, la température de l’air est plus élevée (d’environ 1 à 6°C) que dans les banlieues. L’air chaud accumulé monte en altitude et forme des nuages. Avec le vent, ces nuages se déplacent et finissent par arroser les banlieusards.

En savoir plus

Si l’extrême pauvreté a reculé en Asie au cours des trente dernières années, elle a progressé dans les pays les plus défavorisés d’Afrique. Dans certains pays africains, 64,9% de la population vivaient avec moins d’un dollar par jour dans les années 95-99, contre 55,8% de la population dans les années 60. En Asie, le pourcentage est tombé à 23% à la fin des années 90 alors qu’il s’élevait à 35,5% au cours des années 1965-69.

En savoir plus

While extreme poverty has receded in Asia during the last thirty years, there has been an increase in the most underprivileged countries in Africa. In certain African countries, 64.9% of the population lived with less than one dollar per day in the years 95-99, against 55.8% of the population in the 60s. In Asia, the percent has fallen to 23% at the end of the 90s while it was 35.5% during the years 1965-69.

En savoir plus

The temperature increase is not without consequences for nature. In ten years, the date of the first bloom for 385 species of British plants has advanced, in average, by 4.5 days. For 16% of the species, this date has gained 15 days. The most spectacular example is the white dead-nettle, which blooms 55 days earlier than thirty years ago.

En savoir plus

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Californie, un simple baiser d’une personne ayant mangé un aliment auquel vous êtes allergique (cacahouètes, noix…) peut induire une réaction comme l’urticaire ou des démangeaisons sur la zone embrassée. La réaction peut avoir lieu jusqu’à six heures après que la personne a ingéré l’aliment et, parfois, même si elle s’est lavée les dents.

En savoir plus
Retour en haut