En attendant la réouverture de l'exposition Espions à la Cité des sciences et de l'industrie, le bureau des légendes fait son grand retour pour une cinquième saison inédite.

Hier  soir Canal + diffusait à ses abonnés les deux premiers épisodes de la très attendue cinquième saison de la série créée par Éric Rochant, Le Bureau des légendes.


Comme tant de téléspectateurs, nous avons retrouvé avec plaisir Malotru, Pacemaker, Phénomène et tous les héros d’une des meilleures séries françaises. Alors que les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, la série et l'exposition ont le point commun d’être au plus près de la réalité du terrain. Coproduite avec TOE - The Oligarchs Editions, ceux-là mêmes qui œuvrent derrière Le Bureau des légendes, en partenariat avec la CNRLT (Coordination nationale du Renseignement et de la Lutte contre le Terrorisme) et les six services du renseignement français (DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin), l’exposition Espions immerge le public dans une intrigue originale  faisant dialoguer réalité et fiction.  Elle est prolongée jusqu'au 8 novembre 2020.
Quel fan de la série n'a pas rêvé de pénétrer un jour dans l'atelier de Sylvain Ellenstein  pour découvrir les gadgets que les agents sous couverture utilisent ? L'exposition présente une copie de cet antre où les légendes prennent vie.
Qui ne s’est jamais projeté au cœur de l'action, dans la fameuse salle de crise ? Dans un décor identique à celui de la série, l’expo Espions convie "celui qui ose" à prendre place autour de la table pour participer à la rédaction d’une note de renseignement adressée au Président de la République.
Seuls ceux qui auront vu la série et visité l’expo Espions à la Cité des sciences et de l'industrie  sauront ce que veut dire dans le jargon des espions  "brancher quelqu'un", " le droit d’en connaître ", "pastiller un véhicule", "dépoussièrer un bureau" ou  encore "passer à la chroucrouteuse".
Durant le confinement, tout au long de la diffusion de la saison 5, la Cité des sciences et de l’industrie lance un jeu concours sur son compte Facebook et fait gagner des dizaines d’intégrales du Bureau des légendes, en partenariat avec Studio Canal.
Le site de la  Cité des sciences et de l'industrie donne également accès à un extrait de l'édition jeunesse Espions. Des métiers très secrets co-éditée avec TOE-The Oligarchs Editions, et leblob.fr diffuse "profession espion", une série de sept vidéos décryptant les codes de l'espionnage.

Ouverte depuis 4 mois, l’exposition Espions franchit le cap des 100 000 visiteurs et ce en dépit des grèves des transports en décembre.

Cette exposition temporaire, totalement inédite, propose une intrigue originale faisant dialoguer réalité et fiction. Coproduite par Universcience et TOE - The Oligarchs Editions, les producteurs de la série Le Bureau des légendes, et en partenariat avec la CNRLT et les six services du renseignement français (DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin), elle immerge le visiteur en République occidentale où un essai nucléaire vient d’être détecté. Pas à pas, le visiteur recueille des informations pour éclairer les autorités, anticiper et parer à une éventuelle menace, en utilisant les « vraies » méthodes et outils des services de renseignement.

C’est le moment de découvrir cet univers jusqu’ici resté secret, avant la sortie du prochain James Bond au cinéma et de la 5ème saison du Bureau des légendes diffusée prochainement sur Canal + !

Plus de 610 000 visiteurs pour l’exposition Corps et sport

L’exposition Corps et sport a accueilli plus de 610 000* visiteurs en 14 mois, du 16 octobre 2018 au 5 janvier 2020. Produite en partenariat avec l'Inserm, cette exposition familiale a séduit le public, qui lui attribue la note de 7/10*, plus particulièrement les familles avec de jeunes enfants.

Très participative, la première partie de l’exposition présentait plusieurs ateliers sportifs, individuels ou collectifs, associés à des installations vidéo-interactives, permettant au public de tester sa réactivité, son équilibre, son endurance, sa précision ou sa capacité de coordination. Par la pratique, il s’agissait de mettre en évidence ce qui se passe dans le corps et dans la tête, que l’on soit athlète de haut niveau ou sportif amateur. La seconde partie abordait l’activité sportive comme phénomène politique, social, scientifique et médiatique, dans ses aspects positifs comme dans ses risques.

Corps et sport sera présentée en itinérance, notamment à partir de novembre 2020 au AHHAA Science Center à Tartu en Estonie.

Les éditions toujours disponibles

Corps et sport, en coédition avec La Martinière, donne la parole à des spécialistes et des sportifs de haut niveaux pour décrypter les interactions entre le corps et l’effort durant l’activité sportive.

Ça bouge !, coédité avec Fleurus jeunesse, s’adresse aux enfants à partir de 8 ans. L’ouvrage aborde de manière ludique les liens entre le corps et le sport. Il comporte une version numérique augmentée.

 * donnée tirée des enquêtes de l’observatoire des publics