Grande vitesse ferroviaire

Du 19 février au 18 août 2019

Née au Japon dans les années 1960, symbole de modernité comme de sécurité, la grande vitesse ferroviaire n’a cessé de se développer depuis. Dès les années 1980, la France s’est illustrée dans ce domaine. Elle détient toujours le record du monde de vitesse sur rail avec 574,8 km/h établi par un TGV, il y a un peu plus de dix ans.

Maquettes, jeux interactifs, simulateur de TGV, vidéos, quiz… l’exposition propose de découvrir, sur 700 m2, quelques-uns des défis techniques relevés pour atteindre la grande vitesse ferroviaire. Présentée pour la première fois en 2017 à l’Espace des sciences de Rennes, à l’occasion de l’ouverture de la ligne à grande vitesse Bretagne, elle est enrichie à la Cité des sciences et de l’industrie de plusieurs installations artistiques, inspirées par l’univers du train.

Microbiote, le charme discret de l'intestin

Du 4 décembre 2018 au 4 août 2019

La Cité des sciences et de l’industrie présente l’exposition Microbiote, le charme discret de l’intestin. Inspirée du bestseller “Le Charme discret de l’intestin” de Giulia et Jill Enders, paru en France en 2015, vendu à 1 200 000 exemplaires et traduit en plus de 40 langues, cette exposition raconte, sur 600 m2, l’incroyable vie du microbiote, connu aussi sous le nom de “flore intestinale”. Un univers microscopique aussi complexe que méconnu qui n’en finit pas de nous étonner.

Science actualités : LUNARAMA

 

Installation au coeur de l’expo-dossier Lune : 50 ans… et après ?

 Un demi-siècle après le « grand pas pour l’humanité » du 21 juillet 1969, la Lune fait toujours l’objet de convoitises. Certains pays visent son orbite, où ils ambitionnent d’envoyer des sondes, voire une station spatiale. D’autres ciblent sa surface et prévoient d’y poser de petits véhicules autonomes, les désormais célèbres « rovers ». D’autres enfin prévoient d’y reposer le pied, voire d’y installer une base permanente, la première de l’humanité sur un objet non terrestre. C’est que notre satellite est loin d’avoir livré tous ses secrets : sa formation, sa composition, sa quantité d’eau, ses ressources en minerais… posent toujours questions.

Mais la Lune peut aussi constituer une étape idéale en vue de naviguer, un peu plus loin dans le Système solaire, par exemple vers Mars. Surtout, sa conquête représente toujours, 50 ans après Apollo, un exploit que de nombreuses nations rêvent d’accrocher à leur drapeau, pour intégrer le cercle très restreint des États souhaitant ainsi «prouver» une supériorité technique et économique.

Entre science et géopolitique, la Lune continue d’exercer sa fascination sur les Hommes.

Corps et sport

Du 16 octobre 2018 au 5 janvier 2020

Présentée sur un espace de 1 200 m2, l’exposition Corps et sport décrypte le lien entre le sport et le corps dans une large acception, physique comme psychologique.

Le corps, les gestes sportifs, les modifications corporelles et cérébrales qui surviennent lors de la pratique sportive… l’exposition présente toutes les informations scientifiques pour comprendre ce qui se passe, dans son corps comme dans sa tête, que l’on soit athlète de haut niveau ou sportif amateur. À travers différents sports, individuels ou collectifs, elle aborde l’activité sportive comme phénomène politique, social, scientifique et médiatique, dans ses aspects positifs comme dans ses dérives.

481 000 visiteurs pour Effets spéciaux, crevez l'écran : meilleure fréquentation d'une exposition temporaire depuis 2005 à la Cité des sciences et de l'industrie

L'exposition Effets spéciaux, crevez l'écran, produite par la Cité des sciences et de l'industrie avec le Centre national du cinéma et de l’image animée, a accueilli 481 000 visiteurs en 10 mois, du 17 octobre 2017 au 26 août 2018. C’est la meilleure fréquentation d’une exposition temporaire depuis 2005, année de présentation de Star Wars

Conçue avec l’aide de nombreux acteurs du monde des effets spéciaux (ArtFX, Studio Canal et Make up for ever notamment), interactive et participative, l’exposition Effets spéciaux a permis au public d'incarner tour à tour un superviseur des effets visuels, un spécialiste de la motion capture, un acteur ou encore un graphiste, pour passer derrière l’écran et découvrir l'envers du décor des productions audiovisuelles et cinématographiques.  

L'exposition sera présentée à Cap Sciences à Bordeaux, du 13 octobre 2018 au 9 juin 2019, puis au Technisches Museum de Vienne (Autriche), à compter d’octobre 2019.

Toujours disponibles: 
Effets spéciaux, crevez l’écran - Le beau livre - 192 pages – 32 €
Coédition La Martinière / Cité des sciences et de l’industrie. Un livre dirigé par Réjane Hamus-Vallée.

Derrière l’écran - les effets spéciaux au cinéma - Livre jeunesse - dès 9 ans - 72 pages – 17€ Coédition Actes sud junior/ Cité des sciences et de l’industrie. Réjane Hamus-Vallée ; Stéphane Kiehl, illustrateur.

Les expositions Terra Data et Valérian et Laureline, ont attiré respectivement 164 000 et 87 000 visiteurs

Offrant une plongée inédite dans l’univers des données, l’exposition Terra Data, présentée du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018 à la Cité des sciences et de l’industrie, a accueilli 164 000 visiteurs en quelque 9 mois.

Réalisée avec le soutien scientifique de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique, cette exposition proposait au public un déchiffrage des nouvelles technologies dans un monde en pleine révolution numérique

 L’exposition Valérian et Laureline en mission pour la Cité, présentée du 13 juin 2017 au 14 janvier 2018 également à la Cité des sciences et de l’industrie, a accueilli 87 000 visiteurs en quelque 7 mois. Consacrée aux aventures des deux agents spatio-temporels imaginés en 1967 par Jean-Claude Mézières (dessin) et Pierre Christin (scénario), l’exposition, montée avec la complicité des auteurs, a été une occasion unique de décoder scientifiquement un univers singulier et foisonnant qui a conquis un public de passionnés de bande dessinée, de sciences et de science-fiction.