La cellule, en biologie, est l'unité morphologique et fonctionnelle de tous les êtres vivants. Elle possède sa propre ingénierie biochimique qui lui permet de se nourrir, de se mouvoir, de se reproduire, de communiquer. Division, spécialisation, interaction, la machinerie cellulaire est particulièrement complexe et fait l’objet de nombreux travaux de recherche pour comprendre ses mécanismes et tenter de contrer ses dysfonctionnements.

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 22 septembre

Protéines, ouvrières de la cellule 

Jeudi 22 septembre à 18h30 

Les protéines rendent de nombreux services à la cellule. Elles lui permettent de se nourrir, respirer, croître et se multiplier. C’est également grâce à elles que la cellule peut communiquer avec ses petites camarades, et ce sont elles aussi qui la défendent contre les invasions microbiennes. 
Venez faire connaissances avec les ouvrières invisibles du vivant sans lesquelles nos cellules, et par là même notre organisme tout entier, ne pourraient fonctionner correctement. 

Sophie Sacquin Mora, biochimiste, directrice de recherche, laboratoire de biochimie théorique, CNRS.  

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 6 octobre

Des cellules armées contre les tumeurs 

Jeudi 6 octobre à 18h30 

Combiner thérapie génique et thérapie cellulaire pour fournir aux patients une arme personnalisée contre leur cancer ? C’est une stratégie d’immunothérapie réelle et prometteuse : enrichir des globules blancs d’une molécule capable d’identifier et d’éliminer des cellules cancéreuses. Comment fonctionne ces cellules dites CAR-T ? Sur quels types de tumeurs sont-elles déjà utilisées ? Quelles recherches sont en cours ? 

Karin Tarte, directrice de recherche Inserm, chef du service d’immunologie thérapie cellulaire du CHU de Rennes.  

 

LE DIRECT Suivre en direct LA CONFÉRENCE du 20 octobre

Formes du vivant : la physique s’applique 

Jeudi 20 octobre à 18h30 

Durant le développement embryonnaire, les cellules façonnent nos tissus et nos organes pour sculpter le corps humain. Durant les vingt dernières années, biologistes et physiciens se sont attelés à caractériser, chez l’animal, les forces produites par les cellules au sein d'embryons en développement. Ces découvertes permettent d’établir comment certaines lois mécaniques gouvernent les changements de forme des embryons. Comment les mêmes équations, expliquant la configuration de bulles de savon, permettent de décrire les tout premiers changements de forme de l’embryon humain ? 

Jean-Léon Maitre, biologiste, chef de l’équipe de recherche Mécanique du développement des mammifères, laboratoire Génétique et biologie du développement, CNRS.