Séance publique de l'Académie de l'air et de l'espace

Les Plus légers que l’air ont une origine ancienne et diverses applications sont bien connues, mais avec peu de développements. De multiples raisons conduisent à proposer, aujourd’hui, de nouvelles réalisations commerciales ; quelles sont ces nouveautés et pour quels projets ?

Pour les ballons scientifiques, le CNES avec ses systèmes ballons et le CNRS, avec ses instruments, positionnent la France comme leader mondial, au côté des Etats-Unis sur ce domaine. Ainsi, le CNES organise chaque année des campagnes de vols à différentes latitudes dans la stratosphère jusqu’à 40 km d’altitude pour l’étude de l’atmosphère et l’astronomie. Quelles sont les avancées techniques et les missions scientifiques réalisées ?

14h30

Les nouvelles perspectives pour les dirigeables
Pascal TAILLANDIER
, chef des projets des ballons captifs et des dirigeables à l’ONERA.

16h

Les ballons stratosphériques pour la science et la technologie

Vincent DUBOURG, sous directeur Ballons au CNES.

 

Séance proposée par l'Académie de l'air et de l'espace