Tous publicsSciences et société

Le Collège international de philosophie et la Cité des sciences et de l’industrie invitent les classes préparatoires scientifiques et aux grandes écoles de commerce et d'économie, à deux séances spécialement conçues sur les thématiques au programme. C’est l’occasion de croiser différents regards sur ces notions. Ces séances sont néanmoins ouvertes à toutes et tous.

Conseiller scientifique : Guillaume Artous-Bouvet,  Collège international de philosophie (CIPh)

Aimer

samedi 11 décembre 2021 à 14h30

Sur un tel thème, la tradition philosophique hellénique nous propose de distinguer l’éros (l’amour passionnel), l’agapè (l’amour spirituel) et la philia (l’amour amical).
Cependant le verbe « aimer » nous invite à explorer l’acte d’aimer. À la manière des troubadours, nous pouvons opposer « aimer » comme amar, amour bestial « qui
affole le sot », à « aimer » comme amor, « amour pur », ou fin’amor, « amour courtois », inséparable de l’exercice inquiet de la poésie.
C’est donc d’une pratique, ou, pour citer le philosophe Michel Foucault, « d’un souci qu’aimer se doit méditer » : souci de soi qui est aussi souci de l’autre, et en appelle
à l’effort conjoint d’un « faire » et d’un « dire », en vue d’une intensité lucide.

Avec

Marie Bergström, sociologue à l’Institut national d'études démographiques (INED) ; Damien Boquet, historien, maître de conférences à l'université d'Aix- Marseille ; Pierre Zaoui, philosophe, professeur à l’université de Paris.

Rencontre animée par Victorine de Oliveira, journaliste à Philosophie Magazine

 

L'enfance

samedi 15 janvier 2022 à 14h30

L’étymologie suggère que l’enfant est l’infans – celui quine parle pas. Mais alors,  comment écrire « l’enfance », le lieu et le moment d’un silence ? Et comment écrire à
l’enfant ?
Les auteurs, au programme cette année, ont proposé différents dispositifs énonciatifs : « Aké », les années d’enfance » de Wole Soyinka, affronte les paradoxes mémoriels du récit d’enfance ; « L’Émile », de Jean-Jacques Rousseau, se consacre à « l’art de former les hommes », s’adressant ainsi à l’adulte, cet « enfant continué ». Quant aux « Contes », de Hans Christian Andersen, ils sont l’oeuvre d’un écrivain qui, toute sa vie, a pratiqué le métier de conteur.
Chacun de ces ouvrages invente à sa façon une enfance qui ne lui est pas donnée d’avance : enfance à retrouver du mémorialiste, enfance à construire de l’éducateur,
enfance à émerveiller du conteur. L’enfance s’y invente dès lors au lieu d’un silence infantile.

Avec Mathilde Lévêque, maître de conférences en littérature à l’université Sorbonne Paris-Nord ; Elodie Razy, anthropologue, directrice du laboratoire d’Anthropologie Sociale et Culturelle (LASC) à l'Université de Liège, Belgique ; Martin Rueff, philosophe, professeur ordinaire à l’université de Genève.

Rencontre animée par Victorine de Oliveira, journaliste à Philosophie Magazine

 

Conditions d'accès aux séances

Accès gratuit, sur inscription obligatoire pour les groupes
Courriel : conferences@universcience.fr
Téléphone : 01 40 05 70 22 (du lundi au vendredi)

Pour les groupes, merci de préciser dans votre demande :
- le nom et l’adresse de l’établissement
- le nom et le téléphone du professeur
- le nombre de places souhaitées.

 

Séances coorganisées avec