© GettyImages

Socialement, culturellement et historiquement construit, le vêtement est un objet genré. Porteur de signes de la féminité et de la masculinité, il a été souvent, dans l’histoire, une des marques de l’émancipation ou de l’oppression des femmes. Reflet de son époque dans la reproduction et l’exacerbation des stéréotypes de genre comme dans leur subversion, la mode permet de lire ce qui se joue autour du vêtement. La tendance actuelle au « genre fluide », au « genre neutre » aidera-t-elle à faire que l’habit ne fasse pas le sexe et à affranchir le vêtement des codes du genre ?

Avec : Christine Bard, professeure d'histoire contemporaine, CNRS, Angers ; Damien Delille, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Université Lumière Lyon 2 ;
Modération : Alice Pfeiffer, journaliste (sous réserve).

En lien avec l’exposition "Jean".

 

Avec le soutien de