Mercredi 9 février à 14h30 - Séance uniquement en ligne

Séance publique de l'Académie de l'Air et de l'Espace.

Les satellites illuminés par le soleil sont visibles dans le ciel nocturne - même à l'œil nu pour les plus brillants - et constituent une source de pollution lumineuse pour les astronomes. Leur nombre pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers dans quelques années. Quelles sont les conséquences pour les grands observatoires, mais aussi pour les petits télescopes et pour les amoureux du ciel étoilé ?

Bernard Foing, directeur du groupe international d’exploration lunaire au centre de recherche et technologie (ESTEC) de l’Agence spatiale européenne, directeur à l'ISU, Amsterdam ;

Olivier Hainaut, astronome à l’European Southern Observatory (ESO), Munich.

 

Séance proposée par l'Académie de l'air et de l'espace