Hommage à Maurice Lévy

Créateur et premier président de la Cité des sciences et de l'industrie, décédé le 13 avril 2022

Physicien, maître de recherche au CNRS, professeur de physique théorique, notamment à l'École Normale Supérieure et à l'université Pierre-et-Marie Curie, il dirigea le Centre national d'études spatiales de 1973 à 1976 où il fut le maître d'œuvre du programme Ariane Espace.

En 1977, Valéry Giscard d'Estaing le charge d'une mission d'étude de faisabilité d'un musée scientifique sur le site des abattoirs de la Villette. Le bâtiment est gigantesque (14 000 m2). Le projet doit être à son échelle, ambitieux.
 

En 1979, Maurice Lévy remet son rapport, dans lequel il définit les bases structurelles et fonctionnelles du projet, mais surtout sa philosophie.
La vocation de ce futur centre de science peut se résumer en quelques clés :
- présenter l’aventure scientifique et l’acquisition progressive de la connaissance par l’homme,
- développer l’esprit critique, alliant rigueur et recul vis-à-vis de l’activité humaine en société,
- mieux comprendre le présent pour mieux envisager le futur,
- développer la créativité et l’innovation dans un environnement compétitif entre pays,
- contribuer à la promotion de l’industrie nationale.

En 1983, François Mitterrand confirme le projet et confie à Maurice Lévy sa réalisation.
Le « rapport Lévy » sera le fil conducteur, tant pour l'architecte Adrien Fainsilber que pour les équipes mobilisées, pour faire sortir de terre ce qui deviendra la Cité des sciences et de l'industrie.

Nommé président en 1985, Maurice Lévy choisit avec ses collaborateurs de faire coïncider la date d'ouverture de la Cité des sciences et de l'industrie avec celle du passage de la comète de Halley. Dans cette nuit du 13 au 14 mars 1986, 12 000 personnes découvrent le bâtiment monumental et "un musée qui se veut pas comme les autres".

En 1987, « le défi vaincu, le pari gagné », Maurice Lévy prend sa retraite, le temps de voir affluer des visiteurs passionnés et curieux dans ce vaisseau de la culture scientifique pour tous qu'il a imaginé et fondé. Et, où il laisse sa signature définitive.

La science, c’est-à-dire la recherche de la connaissance, la réalisation du désir éternel de savoir et de comprendre, est sans doute l’un des destins les plus spécifiques, les plus nobles et les plus excitants de l’aventure humaine. Faire comprendre cet accomplissement extraordinaire, dont l’essentiel a été obtenu en moins de deux siècles, est une tâche aussi importante que celle qui consiste à présenter au public les œuvres les plus significatives de la création artistique,cette autre poursuite fascinante du génie de l’homme.

Rapport de la Mission d’étude du Musée national des sciences et de l’industrie de la Villette, par le professeur Maurice Lévy, Paris, octobre 1979.

 

  • En 2006, pour les 20 ans de la Cité des sciences et de l'industrie, Maurice Lévy revenait témoigner sur l'histoire, voire la préhistoire de ce que fut la création non pas d'un « musée » mais d'une « cité »...