Questions-Santé Un service de la Cité de la santé

Toutes les questions

Questions-santé vous apporte une réponse documentaire dans le domaine de la santé dans un délai de 72h (du mardi au samedi)
Nous vous invitons à interroger l’ensemble des réponses que nous avons déjà rédigées ou l’un des dossiers thématiques que nous avons élaborés. Si vous n’avez pas trouvé de réponse adaptée à votre demande, n’hésitez pas à poser votre question sur notre formulaire (en bas de page)

 

Infection des trompes

Question

Conséquences de la présence du liquide dans le douglas

Réponse

Bonjour,

Vous vous interrogez sur les conséquences de la présence de liquide dans le cul-de-sac de Douglas, notamment en rapport avec une infection des trompes.

Pour commencer, voici la définition donnée par l‘Encyclopédie médicale Larousse à propos du cul-de-sac de Douglas :

Point le plus bas de la cavité péritonéale (formée par le péritoine, membrane séreuse qui tapisse la cavité abdominale), situé, chez la femme, entre le vagin et le rectum, et, chez l'homme, entre la vessie et le rectum. (P.N.A. excavatio recto-uterina.)
Le cul-de-sac de Douglas est accessible par les touchers rectal et vaginal ; sa palpation permet de percevoir un épanchement intrapéritonéal, un abcès ou une tumeur solide. En cas d'abcès, la palpation peut être très douloureuse. La localisation d'un épanchement peut être confirmée par l'échographie, et une ponction précise sa nature. Chez la femme, le drainage du cul-de-sac par le vagin se nomme colpotomie. Chez l'homme, le drainage se fait à travers la paroi antérieure du rectum (rectotomie). On appelle élytrocèle le prolapsus (descente d'organe) réalisé par une hernie du cul-de-sac de Douglas dans la paroi vaginale.

https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/cul-de-sac_de_Douglas/12589

Concernant les causes de la présence de ce liquide, vous pouvez lire les explications du Dr Tourmente à une question sur le sujet (site du Magazine de la santé, Allodocteurs.fr, dont les Drs Michel Cymès et Marina Carrère d’Encausse sont les responsables éditoriaux) :

Lame de liquide dans le cul de sac de Douglas
[…] le cul de sac de Douglas est un repli de péritoine, la membrane qui recouvre les viscères et l'abdomen, situé entre le rectum et le vagin, qui peut se remplir de sérosités ou de liquide pour de nombreuses raisons, comme les suites d'une intervention chirurgicale, une inflammation locale, une grossesse extra-utérine, une infection,...[…] 

https://www.allodocteurs.fr/forums-et-chats/forums/maux-de-la-femme/problemes-gynecologiques/lame-de-liquide-dans-le-cul-de-sac-de-douglas_3939.html?page=3

Concernant le lien entre épanchement et infection des trompes (ou salpingite), vous pouvez lire l’article très complet du Dr Benchimol, gynécologue obstétricien :

Définition
La salpingite correspond à l’inflammation des trompes de Fallope
(trompes utérines). Elle est le plus souvent bilatérale car les deux trompes utérines communiquent avec la cavité utérine.
[…]
Physiopathologie - Causes
La contamination se fait habituellement par voie génitale ascendante. Des germes sexuellement transmissibles ou des germes pathogènes issus de la flore vaginale remontent le long de la filière génitale : vagin, col utérin, cavité utérine puis trompes utérines (cervico-vaginite, endo-cervicite, endométrite puis salpingite).
Les cas résultats d’une contamination par contiguïté (contact directe avec une appendicite) ou par voie hématogène sont exceptionnels.
Ainsi, les germes le plus souvent mis en cause sont soit sexuellement transmissibles, soit appartenant à la flore vaginale. Dans 50 % des cas il s’agit d’une infection poly microbienne associant plusieurs germes différents, ce qui explique la nécessité d’un traitement par plusieurs antibiotiques.
[…]
Examens complémentaires
Echographie pelvienne
L’échographie pelvienne peut être normale en cas de salpingite, mais elle peut retrouver également :

  • Un épaississement des trompes utérines ;

  • Un épanchement liquidien intra péritonéal ;

  • Une collection tubaire (hydrosalpinx) ou un abcès tubaire (pyosalpinx) ;

  • Un abcès pelvien ;

  • Prélèvement bactériologique cervico-vaginal avec la recherche de Chlamydiae et Mycoplasme ;

  • Numération formule sanguine, CRP (Recherche des marqueurs de l’inflammation) :

    • Hyperleucocytose (augmentation du nombre des globules blancs) ;

    • Elévation de la CRP.

A l’occasion du diagnostic d’une salpingite, il est conseillé de rechercher d’autres infections sexuellement transmissibles associées comme la Syphilis, le SIDA (HIV) ou l’hépatite B.

https://www.docteur-benchimol.com/gynecologie/54-salpingite.html

En tant que service documentaire, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse, seul le médecin qui vous suit pourra vous indiquer la nature de cet épanchement, s’il est lié à une infection des trompes, et quelles en seront les conséquences.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Avez-vous trouvé cette réponse utile ? /
Avez-vous trouvé cette réponse utile ? Remplissez le formulaire de satisfaction !

Vous n'avez toujours pas trouvé votre réponse ?

N’hésitez pas à nous poser votre question. Nous vous apporterons une réponse documentaire dans les 72h (du mardi au samedi)

Posez votre question