Biodiversité, inégalité et pauvreté, changements climatiques, alimentation... face à ces enjeux mondiaux, les solutions pour inventer le futur durable de notre planète dépassent les frontières et se construisent ensemble.

Ce cycle de rencontres, co-organisé avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD), en duplex de Paris avec les pays du Sud, propose un regard croisé entre chercheurs et acteurs du développement durable sur leurs expériences de terrain.

Peut-on guérir les sols ? (Ma planète demain) (1h25min)Universcience, 2021

Pollutions industrielles : peut-on guérir les sols ?

Jeudi 9 décembre à 19h - séance en ligne uniquement

En duplex avec le Maroc.
En écho à la Journée mondiale des sols.
Déchets toxiques charriés par les cours d’eau, terres agricoles contaminées
par le plomb... Comment nettoyer les terres gravement polluées ? Comment
accompagner une activité minière responsable ? Scientifiques, citoyens
et société civile se mobilisent autour de ces questions essentielles.

A Paris : Christophe Bichon, animateur, jardinier, permaculteur au sein de l'association Le sens de l'humus et membre du Lab3S Sols, Savoirs, Saveurs ; Henri Robain, pédologue à l'IRD au sein de l’Institut d'Ecologie et des Sciences de l'Environnement de Paris.

Au Maroc : Fabrice Colin, directeur de recherche à l'IRD, au sein du Centre de Recherche et d'Enseignement de Géosciences de l'Environnement (CEREGE); Mouna FAHR, professeur à la Faculté des Sciences, Université Mohammed V de Rabat, leader de la JEAI Phytomet ; Bouchra NADIR, enseignante-chercheuse en Droit de l’Environnement, Politiques publiques et Développement Durable ; Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Université Mohamed V de Rabat.

Table ronde animée par Anne-Cécile Bras, journaliste chez RFI.

Plus de poisson dans nos assiettes ? (1h30min)Universcience, 2022
More fish in our plates? (1h30min)Universcience, 2022
conférence Plus de poisson dans nos assiettes ? Jeudi 17 février à 19h

Uniquement en visioconférence

En duplex avec l’Afrique de Sud

Crustacés, mollusques, poissons, algues... les produits aquatiques représentent seulement 7% des protéines consommées au monde mais pourraient dépasser l'apport des protéines animales terrestres d'ici 50 ans. Parce qu'elles fournissent protéines, acides gras polyinsaturés et micronutriments précieux, les denrées aquatiques assurent la sécurité nutritionnelle dans nombre de pays. Et l'aquaculture tend à surpasser la pêche pour remplir nos assiettes. Le menu sera-t-il plus durable, sain et abordable ?

Cette rencontre est organisée en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD)

Elle est proposée en écho à l’Année internationale de la pêche et de l'aquaculture artisanales - AIPAA 2022

En France

  • Jacques Berger, nutritionniste, directeur de recherche à l’IRD, spécialiste en nutrition et alimentation humaine,
  • Rita Sahyoun, chargée de Programme Mer et Pêche chez WWF - France.

 

En Afrique du Sud

  • Maria Darias, chargée de recherche à l'IRD, UMR MARBEC en affectation au Marine Research Aquarium, Cape Town, Afrique du Sud, responsable du programme AfriMAQUA,
  • Brett Macey, chercheur au Ministère sud-africain de l'Environnement, des Forêts et des Pêches et partenaire de l'IRD au sein du GDRI-Sud AfriMAQUA.

Modération : Yves Sciama, journaliste scientifique.

L'Institut de recherche pour le développement (IRD - www.ird.fr) œuvre depuis 75 ans en coopération dans une cinquantaine de pays des régions intertropicales et méditerranéennes pour faire progresser le développement durable et humain. Il défend un modèle original de partenariat scientifique équitable avec les pays du Sud et une science interdisciplinaire et citoyenne, engagée pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) définis dans l'Agenda 2030 des Nations-Unies, avec pour ambition, d'orienter les politiques de développement et de répondre aux grands enjeux liés aux changements globaux, environnementaux, économiques, sociaux et culturels qui affectent la totalité de la planète.