INFORMATION
En raison d’un mouvement social d’une catégorie du personnel, la Cité des sciences et de l’industrie peut être contrainte de fermer momentanément ses espaces au public. Nous regrettons cette situation et les difficultés qu’elle peut vous occasionner.

Nous vous invitons à vous tenir informés sur notre site internet ou à nous contacter au 01 85 53 02 70 pour vérifier si nos espaces sont ouverts.
Pour toute question relative à votre réservation, à son report ou à son annulation, vous pouvez écrire à : infocontact(at)universcience.fr
Durant cette période, notre site des Étincelles du Palais de la découverte demeure ouvert sans perturbations : www.palais-decouverte.fr

La banquise : le robot et le manchot

Pour comprendre comment sont structurées et fonctionnent les colonies de manchots, il est indispensable de savoir comment les individus s’y répartissent en fonction de leur âge. Il faut les identifier et les localiser sans les perturber. Pour cela, Yvon Le Maho envoie de petits robots camouflés à la rencontre de ces manchots.
Découvrons la robotique embarquée à bord de ces faux manchots et comment les manchots cohabitent et se comportent avec eux dans le froid glacial de l’antarctique !

Yvon Le Maho, directeur de recherche à l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien, CNRS /université de Strasbourg et Centre scientifique de Monaco.

La Lune : des robots urbanisent le nouveau continent

Bientôt 60 ans que nous envoyons des machines dans l’espace. Des machines toujours plus performantes.  Les conditions dans lesquelles se déplacent ces machines-robots sont extrêmement contraignantes : vide de l’espace, rayonnements cosmiques, températures extrêmes… Comment sont-elles conçues et comment fonctionnent-elles dans ces conditions ?
Le professeur Foing, qui travaille sur le futur village lunaire, nous livrera leurs secrets et Fréderique Aït-Touati, spécialiste de littérature comparée et d’histoire des sciences, nous proposera son regard sur ce nouveau continent.

Bernard Foing, directeur groupe international lunaire ILEWG, ESA /ESTEC, responsable SMART-1, première mission lunaire européenne, professeur à VU, Amsterdam ;

Frédérique Aït-Touati, professeur associée de recherche, Centre de recherches sur les arts et le langage, CNRS-EHESS.

Venise : des robots s'entrainent dans la lagune

Certains poissons possèdent des récepteurs électriques à la surface de leur peau. Ceux-ci leur permettent d’analyser leur environnement dans des zones sous-marines sombres et mouvementées. La robotique s’inspire de cette capacité afin de développer des robots sous-marins dotés d’un sens électrique artificiel et capables de naviguer dans des conditions complexes. Cette technologie pourrait être développée pour d’autres domaines, améliorant ainsi la navigation et la reconnaissance de formes des robots autonomes. Cette conférence sera également l’occasion d’observer de nombreux exemples où la nature inspire la robotique.

Frédéric Boyer, professeur de robotique à l'IMT-A, chercheur au LS2N, Nantes.

Le désert : un robot inspiré d’une fourmi

Cet incroyable robot AntBot, inspiré de la fourmi du désert Cataglyphis, est capable de se déplacer sans GPS ni cartographie, en se guidant par rapport à la lumière polarisée du ciel. Les futurs drones, les véhicules autonomes et de façon générale la robotique de demain pourraient utiliser cette nouvelle technologie. Biorobotique et bioinspiration au programme !
Lauren Kamili, doctorante en anthropologie sociale, Laboratoire d'anthropologie sociale/EHESS/ADEME ; Stéphane Viollet, directeur de recherche au CNRS, Institut des sciences du mouvement, Marseille.