JEAN

Du 8 décembre 2020 au 22 janvier 2022

Le jean est le vêtement le plus porté de la planète, il s’en vend 73 par seconde !

La légende fait naître le jean en Californie, chez les colporteurs et les chercheurs d’or. En moins d’un siècle, il se répand dans le monde, accompagnant l’essor de l’industrie textile et sa mondialisation. Signe de rébellion ou d’anticonformisme, vêtement de travail ou de loisir, il défile depuis plusieurs années sur les podiums de haute couture. Mais à l’heure où le jean, adopté par tous, va bien au-delà de l’effet de mode, la question de production est cruciale : comment fabriquer en quantité, en qualité, à un coût abordable, tout en respectant l’environnement ?
Immersive, décalée et ludique, l’exposition propose au public de découvrir le jean sur son endroit et son envers.
Mode, économie, technique, industrie, histoire, société, consommation et environnement : l’exposition scrute cet objet culte sous toutes ses coutures. Dans un décor qui évoque un grand atelier, le visiteur est invité à parcourir des espaces variés pour devenir tour à tour historien, créateur, top-modèle... et un consommateur éclairé.

XXHL, giga tours et méga ponts

Du 1er septembre 2020 au 7 mars 2021

La Cité des sciences et de l’industrie présente, du 1er septembre 2020 au 7 mars 2021, sa nouvelle exposition temporaire XXHL, giga tours et méga ponts. Consacrée à la construction hors norme, cette exposition immersive et numérique sensibilise le public aux prouesses techniques et aux savoir-faire développés par les ingénieurs, les architectes et les constructeurs. De la Burj Khalifa à Dubaï au viaduc de Millau, en passant par le projet de rénovation de la Tour Montparnasse à Paris, chacun des édifices illustre une problématique d’ingénierie : résistance des matériaux et des structures, techniques des fondations, équilibre des forces et analyse des performances énergétiques…

L’exposition permet ainsi aux visiteurs de comprendre les enjeux de la construction de ces ouvrages exceptionnels.

L’exposition XXHL, mégas tours et gigas ponts illustre la manière de travailler du secteur de la construction. Il conjugue aujourd’hui des préoccupations esthétiques, fonctionnelles et responsables, intégrant insertion dans l’espace public, durabilité et efficacité énergétique.

Espions

Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux : quelle est la réalité et quelles sont les limites de ces histoires peuplées de micros cachés, de caméras miniatures, d’identités troubles et d’opérations clandestines ?

Entre la fiction et la réalité, à l'image du Bureau des Légendes qui coproduit l'exposition, Espions propose une expérience de visite et une découverte inédites. Elle offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sérieuse et passionnée sur l’espionnage et dévoile l’envers du décor d'un monde par essence secret. Ici, pas à pas, tel un agent secret, le public recueille des informations en utilisant les différentes méthodes et outils des services de renseignement. Observer, écouter, manipuler… rien ne doit être laissé au hasard.

Qui sont les espions d'aujourd'hui ? Les figures de l'espion populaire comme l'agent 007 ou 117 tombent, trop idéalisées pour être réalistes. Le quotidien de ces hommes de l'ombre est peut-être moins palpitant et pour autant tout aussi incroyable comme en témoignent les quatorze interviews d'agents en activité de l'exposition. Civils comme militaires, tous travaillent pour l’un des six sigles (DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin) désignant les services du premier cercle du renseignement français qui ont pour mission principale d’éclairer les autorités, d’anticiper et de parer les menaces qui pèsent sur la sécurité nationale.

Car comme le dit Jérôme Poirot, ancien adjoint du coordonnateur national du renseignement :
« Une caractéristique commune à toutes les opérations d’entrave est leur clandestinité, c’est-à-dire l’impossibilité de déterminer qui en est l’auteur. »

Avec la participation exceptionnelle des six services du premier cercle du renseignement français : DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin et en co-production avec TOE-The Oligarchs Editions.

A télécharger : le dossier de presse et une sélection d'images
Voir le teaser ici

L’exposition Espions franchit le cap des 100 000 visiteurs et ce en dépit des grèves des transports en décembre.

Cette exposition temporaire, totalement inédite, propose une intrigue originale faisant dialoguer réalité et fiction. Coproduite par Universcience et TOE - The Oligarchs Editions, les producteurs de la série Le Bureau des légendes, et en partenariat avec la CNRLT et les six services du renseignement français (DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin), elle immerge le visiteur en République occidentale où un essai nucléaire vient d’être détecté. Pas à pas, le visiteur recueille des informations pour éclairer les autorités, anticiper et parer à une éventuelle menace, en utilisant les « vraies » méthodes et outils des services de renseignement.

C’est le moment de découvrir cet univers jusqu’ici resté secret, avant la sortie du prochain James Bond au cinéma et de la 5ème saison du Bureau des légendes diffusée prochainement sur Canal + !

Plus de 610 000 visiteurs pour l’exposition Corps et sport

L’exposition Corps et sport a accueilli plus de 610 000* visiteurs en 14 mois, du 16 octobre 2018 au 5 janvier 2020. Produite en partenariat avec l'Inserm, cette exposition familiale a séduit le public, qui lui attribue la note de 7/10*, plus particulièrement les familles avec de jeunes enfants.

Très participative, la première partie de l’exposition présentait plusieurs ateliers sportifs, individuels ou collectifs, associés à des installations vidéo-interactives, permettant au public de tester sa réactivité, son équilibre, son endurance, sa précision ou sa capacité de coordination. Par la pratique, il s’agissait de mettre en évidence ce qui se passe dans le corps et dans la tête, que l’on soit athlète de haut niveau ou sportif amateur. La seconde partie abordait l’activité sportive comme phénomène politique, social, scientifique et médiatique, dans ses aspects positifs comme dans ses risques.

Corps et sport sera présentée en itinérance, notamment à partir de novembre 2020 au AHHAA Science Center à Tartu en Estonie.

Les éditions toujours disponibles

Corps et sport, en coédition avec La Martinière, donne la parole à des spécialistes et des sportifs de haut niveaux pour décrypter les interactions entre le corps et l’effort durant l’activité sportive.

Ça bouge !, coédité avec Fleurus jeunesse, s’adresse aux enfants à partir de 8 ans. L’ouvrage aborde de manière ludique les liens entre le corps et le sport. Il comporte une version numérique augmentée.

 * donnée tirée des enquêtes de l’observatoire des publics