SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Archéologie & Paléontologie

Y aurait-il un lien entre l'inversion du champ magnétique terrestre il y a environ 30 000 ans et la disparition de l'homme de Neandertal ? Pour répondre à cette question, nous recevons Jean-Pierre Valet, géophysicien à l'Institut de physique du globe de Paris.

En savoir plus

Selon une équipe internationale d'anthropologues, l'homme moderne aurait quitté le continent africain il y a plus de 100 000 ans.

En savoir plus

Découverte il y a tout juste soixante-dix ans, la grotte de Lascaux est aussi célèbre pour ses peintures que pour les micro-organismes qui menacent sa conservation. L'équilibre de la grotte semble définitivement perturbé...

En savoir plus

Le petit doigt vieux de 40 000 ans, trouvé en 2008 dans la grotte de Denisova au sud de la Sibérie, appartenait à une fillette d'une espèce humaine encore inconnue. C'est en tout cas ce que confirme le séquençage de son génome nucléaire.

En savoir plus

Des fossiles de plumes de manchot découverts au Pérou pourraient permettre de mieux comprendre le développement de l'animal.

En savoir plus

Grâce au carbone 14, une équipe internationale a pu établir pour la toute première fois une chronologie précise des dynasties de l'Égypte ancienne. Un travail qui ne remet pas en cause les connaissances établies mais qui impose néanmoins quelques révisions historiques.

En savoir plus

Une phalange de petit doigt, retrouvée dans une grotte au sud de la Sibérie, pourrait avoir appartenu à une espèce humaine encore non identifiée. C'est en tout cas ce que porte à croire l'analyse de son ADN.

En savoir plus

Entre l'analyse du génome d'un inuit de 4 000 ans, de Toutankhamon, ou d'oiseaux aujourd'hui disparus, il ne se passe plus une semaine sans qu'une annonce soit faite sur l'ADN ancien. Pourquoi un tel engouement et que peut-on réellement espérer de ces recherches ? Pour évoquer ces travaux, la rédaction de Science Actualités a rencontré, en mars 2010, Catherine Hannï, qui a notamment étudié le patrimoine génétique de Neandertal.

En savoir plus

Après avoir analysé l'ADN du pharaon le plus célèbre du monde, des chercheurs égyptiens viennent de revoir son arbre généalogique. Des résultats à prendre néanmoins avec prudence.

En savoir plus

À partir d'un ADN de cheveu, une équipe internationale est parvenue à reconstituer le phénotype d'Inuk, un homme qui vivait au Groenland il y a 4 000 ans.

En savoir plus
Retour en haut