SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves

2 000 ans dans une galère

Lors de la dernière campagne de fouilles sur l’épave engloutie de l’île d’Anticythère, les archéologues ont retrouvé un squelette humain vieux de deux millénaires.

Des archéologues examinent les ossements trouvés sur le site de l'épave.© Brett Seymour, EUA/WHOI/ARGO

L’épave d’Anticythère, engloutie au large de l’île grecque à la suite d’une tempête, vers 70-60 av. J.-C., n’a pas fini de livrer ses secrets. Lors de la dernière campagne de fouilles, la galère romaine, célèbre pour la découverte à son bord, en 1901, d’une remarquable machine astronomique en bronze, a livré cette fois-ci aux archéologues, des ossements. Plus précisément, un fragment de crâne, trois dents, plusieurs côtes et deux fémurs appartenant à la même personne. Un vrai coup de chance tant il est rare de retrouver des restes si bien conservés au fond de la mer. Un premier examen suggère qu’ils appartiendraient à un homme jeune, probablement un membre de l’équipage. Autre bonne surprise, l’état de conservation des os va permettre une analyse ADN. Les archéologues en sauront alors un peu plus sur l’origine du jeune homme et ses caractéristiques physiques.

Source : Nature News, 19 septembre 2016

Retour en haut