SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Maths, Physique & Chimie

2019, année internationale du tableau de Mendeleïev

L’assemblée générale des Nations unies a proclamé 2019 « année internationale du tableau périodique des éléments chimiques ». Un tableau fondateur pour la chimie moderne.

© Iupac

Le célèbre tableau périodique des éléments, établi par le scientifique russe Dmitri Mendeleïev, l'un des pères de la chimie moderne, célèbre son cent cinquantième anniversaire. L’assemblée générale des Nations unies a proclamé 2019 « année internationale du tableau périodique des éléments chimiques ». Cette célébration permet d’affirmer le rôle essentiel joué par la physique et la chimie dans les progrès scientifiques, notamment dans le cadre du Programme du développement durable à l'horizon 2030. Elle a été officiellement lancée le 29 janvier par l’Unesco.

Avant ce tableau, la chimie était un catalogue des propriétés physiques et chimiques des éléments. Mendeleïev a eu l’idée, en 1869, de construire un tableau raisonné dans lequel tous les éléments chimiques seraient représentés par masse atomique croissante. Les groupant par familles ayant des propriétés physiques et chimiques voisines, le scientifique russe aboutit à un tableau à cinq colonnes de dix-huit éléments. Avantage du tableau : il révèle des familles de corps chimiques et en facilite l'appréhension par regroupement de données.

Un élément chimique est un modèle d’atome. Dans le tableau, d’une case à l’autre le numéro atomique s’incrémente de un. Il part de l’élément le plus léger l’hydrogène (symbole H) constitué de un proton.Puis de case en case le nombre de proton augmente d’une unité.© Wikipedia

À l’origine, certaines cases étaient vides. En effet, Mendeleïev avait l’intuition qu'elles seraient remplies par de nouveaux éléments au fil des découvertes, ce qui s’est avéré exact. 

De nombreux ajustements ont néanmoins été effectués. En 2015, la découverte de quatre atomes superlourds a été officiellement validée par l’Union internationale de chimie pure et appliquée (IUPAC). Ces éléments comblent ainsi la septième et dernière ligne de la célèbre classification. Le tableau contient désormais 118 éléments.

Retour en haut